Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Distribution de kits alimentaires et d'hygiène à Khénifra




Distribution de kits alimentaires et d'hygiène à Khénifra
Un total de 1.200 kits alimentaires et de produits d'hygiène, destinés à améliorer la santé de la mère et de l'enfant, ont été distribués à des femmes enceintes et nouveau-nés issus de la commune d’Aguelmous (Khénifra) dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Cette contribution de l’INDH qui intervient dans le cadre des efforts déployés par les autorités locales de la province de Khénifra pour faire face aux répercussions socioéconomiques induites par la propagation du Covid-19, s’inscrit dans le cadre du programme "Impulsion du capital humain des générations montantes" de la troisième phase de l’INDH qui ambitionne à travers ce programme d’améliorer la nutrition et la santé de la mère et de l’enfant
Un total de 800 femmes enceintes et de 400 nouveau-nés de la commune rurale d’Aguelmous ont ainsi bénéficié de kits de denrées alimentaires de base et de fournitures paramédicales et de produits d’hygiène de nouveau-nés dans le cadre de cette initiative qui s’est déroulée en coordination avec l'Association Atlas de soutien aux unités médicales mobiles, qui a été chargée de l’organisation de campagnes de sensibilisation au profit de ces femmes enceintes quant à l'importance de la santé et de la nutrition maternelle et infantile et du suivi de la grossesse, à l’encouragement des femmes enceintes à se rendre dans les maternités pour accouchement, à l’importance de l'allaitement maternel, ainsi qu'à la nécessité de respecter en permanence les conditions de santé et d'hygiène.
Dans une déclaration à la MAP, le chef de la Division de l’action sociale (DAS) à la province de Khénifra, Mohamed Ziani, a affirmé que cette initiative qui concerne les femmes enceintes et les nouveau-nés dans le monde rural, s'inscrit dans le cadre de la mobilisation tous azimuts que connaît le Royaume pour faire face à la pandémie du Covid-19, relevant qu’une attention particulière a été accordée à cette opération, de manière à restreindre les listes de personnes ciblées en coordination avec les autorités locales compétentes, et pour déterminer les produits qui seront distribués à ces femmes et nouveau-nés, le but étant d’assurer une contribution efficace de l’INDH au renforcement et à la protection de la santé de la mère et de l'enfant, en particulier dans les zones montagneuses profondes.
Après avoir salué le rôle de premier plan joué par les autorités de la province de Khénifra dans la lutte contre le Covid-19, il a fait savoir que cette initiative vient couronner un ensemble de projets programmés dans le cadre de l’INDH dans la province de Khénifra conformément aux efforts de lutte contre les effets engendrés par la pandémie du coronavirus dans la mesure où des montants supplémentaires ont été débloqués dans le cadre de l’INDH pour le soutien aux centres d'accueil sociaux situés dans l'ensemble du territoire de la province, particulièrement, le centre de transfusion sanguine, le centre d'accueil pour les sans-abri, le centre pour enfants abandonnés, les maternités, afin d'assurer la continuité et la qualité des services fournis par ces institutions à la lumière du confinement adopté par le Royaume pour circonscrire l’épidémie.
Il convient de noter que l'INDH a été fortement impliquée dans la province de Khénifra dans la lutte contre les répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus, à travers l'acquisition d'équipements paramédicaux au profit de plusieurs centres de santé et d'un bus pour faciliter l’accès des patients atteints d'insuffisance rénale dans le monde rural au centre de transfusion sanguine de la ville.

Lundi 8 Juin 2020

Lu 1030 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau