Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Devant le CPS de l'UA : Le Maroc souligne l'importance d'adopter le dialogue comme moyen de résoudre la crise au Soudan frère


Libé
Vendredi 17 Novembre 2023

Le Maroc a souligné, mercredi à Addis-Abeba devant le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), l'importance d'adopter le dialogue comme moyen de résoudre la crise au Soudan frère.

Dans une allocution au nom du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, lors d’une réunion ministérielle du CPS de l’UA sur la situation au Soudan, l'Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès de l'UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, a réaffirmé que le Royaume du Maroc est convaincu qu'il n'existe pas de solution militaire pour mettre fin au conflit actuel au Soudan.

Par conséquent, l'appel est renouvelé à la nécessité de faire preuve de calme, en donnant la priorité au langage du dialogue, en unifiant les rangs, en préservant les institutions nationales de l'État et en empêchant toute ingérence extérieure dans les affaires soudanaises, qui viendrait envenimer davantage le conflit et menacer la paix et la sécurité régionales, a souligné M. Arrouchi lors de cette réunion tenue par visioconférence.

Le Maroc renouvelle, une fois de plus, ses profonds regrets face à la transformation des conflits politiques entre frères au Soudan en affrontements militaires, au cours desquels des vies ont été perdues, des biens ont été détruits et ont eu des répercussions négatives sur la sécurité et la stabilité de la région, a ajouté le diplomate marocain.

Le Royaume du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, tout en exprimant son entière solidarité avec le Soudan frère dans ces circonstances pénibles, reste prêt à lui apporter tout le soutien nécessaire et possible pour l'aider à surmonter la crise, a réitéré le diplomate marocain.

Le Royaume qui entretient de fortes relations fraternelles avec la République du Soudan, a confiance dans la capacité et la sagesse du peuple soudanais à parvenir aux consensus nécessaires pour tracer les contours d'un chemin politique qui permettra de garantir la sécurité et la stabilité du pays et à réunir les conditions propices visant à répondre aux besoins de développement, au bénéfice de la population, a affirmé M. Arrouchi.

A cet égard, le Royaume du Maroc renouvelle l'appel à contenir la crise soudanaise dans son cadre national (soudano-soudanais) et à prévenir les ingérences extérieures. Il confirme également sa confiance dans la capacité des parties soudanaises à surmonter cette étape difficile, en adoptant le dialogue comme seul moyen de résoudre les différends, a soutenu le diplomate marocain.

A ce propos, le Maroc insiste sur le fait que la première clé d'une solution politique réside dans l'établissement d'une confiance mutuelle entre les parties soudanaises et dans l'engagement d'un dialogue constructif mettant le bien être du peuple soudanais, sa sécurité et sa prospérité au sommet des priorités.

A cet égard, le Royaume du Maroc souligne, une nouvelle fois, à quel point il apprécie les efforts déployés par le Royaume d'Arabie Saoudite et les États-Unis d'Amérique pour parrainer et faciliter les cycles de pourparlers de Djeddah et le souci de les faire réussir dans le but d'atteindre un cessez-le-feu, visant la protection des civils, a affirmé M. Arrouchi, ajoutant que le Maroc salue particulièrement ce qui a résulté des pourparlers de Djeddah 2, avec la participation de l'organisation IGAD, qui représente également l'Union africaine, afin de faciliter une aide humanitaire soutenue et mettre en œuvre des mesures de confiance entre les parties au conflit.

Le Royaume du Maroc exprime également son soutien à toutes les autres initiatives visant à s'attaquer aux causes de la crise actuelle afin d'épargner le sang du peuple soudanais frère, de préserver l'unité et la cohésion de l'État et de ses institutions, et de limiter la répercussions négatives de cette crise sur la sécurité et la stabilité de la région, a réitéré le diplomate marocain.

Le Royaume du Maroc se félicite des signes encourageants qui émergent suite à la reprise des négociations entre les deux parties, à Djeddah, en exprimant son espoir renouvelé de parvenir à un accord durable pour mettre fin aux hostilités, ouvrant la voie à une discussion sur l'après-guerre, notamment en termes de reconstruction et de réponse efficace à la situation humanitaire difficile, a ajouté M. Arrouchi.

Compte tenu de la situation extrêmement volatile et dangereuse au Soudan, la délégation du Royaume du Maroc a réaffirmé la solidarité du Conseil avec le Soudan frère pour surmonter sa crise interne, et renouvelle également son soutien résolu à sa sécurité, sa stabilité et son unité nationale et son intégrité territoriale.


Lu 478 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p