Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux ONG déplorent les exactions contre les défenseurs des droits humains à Tindouf




Deux ONG internationales ont déploré, mardi devant le Conseil des droits de l'Homme à Genève, les exactions commises contre les défenseurs des droits humains dans les camps de Tindouf, en Algérie, affirmant que les dirigeants séparatistes ne tolèrent guère les voix dissonantes.
Au nom de l’Organisation internationale pour le développement intégral de la femme (OIDF), la militante sahraouie Aicha Douihi a attiré l’attention du Conseil des droits de l’Homme (CDH) sur la violation systématique des droits de réunion pacifique et d’association dans les camps.
La direction du Polisario a maintes fois clairement signifié aux militants associatifs que toute forme de manifestation ou de réunion demeure totalement interdite, a-t-elle rappelé, citant à ce propos l’implacable répression contre les manifestations de solidarité avec l’artiste dissident Najem Allal, même devant la représentation du Haut-commissariat aux réfugiés à Rabouni.
Les camps, a-t-elle dit, font l’objet en permanence d’un strict contrôle sécuritaire afin d’étouffer toutes les voix discordantes qui ne relayent pas les thèses des dirigeants séparatistes. C’est le cas, selon Mme Douihi, de l’ancien responsable du Polisario, Khalil Ahmad Mahmoud, kidnappé en 2009 et conduit vers une destination inconnue en Algérie, pour avoir exprimé des avis contraires à la propagande séparatiste.
S’exprimant sur le thème "Les défenseurs des droits de l’Homme, une mission impossible", le militant sahraoui Abdelouahab Gain Brahim a déploré devant le CDH le sort réservé à tous ceux qui osent contester les thèses des séparatistes.

Vendredi 22 Septembre 2017

Lu 1321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs