Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Destruction à Marrakech de plus de 62.000 bouteilles de boissons alcoolisées




Plus de 62.000 bouteilles de boissons alcoolisées périmées, saisies récemment par les services de sécurité de la cité ocre dans le cadre des opérations de contrôle et des mesures de réglementation ont été détruites,mercredi, dans la commune de Harbile, près de Marrakech.

Cette opération s'est déroulée, sous la supervision du parquet compétent et en présence de cadres de la Direction générale de la sûreté nationale et de la préfecture de police de Marrakech, de représentants de la Gendarmerie Royale, de l'Administration des douanes et impôts indirects, de la Protection civile et des autorités locales.

Dans une déclaration à la presse, Hicham Baali, contrôleur général, chef de la Brigade nationale de la police judiciaire, a indiqué que les services de sécurité compétents ont constaté et procédé récemment à la saisie, dans la cité ocre, d'un lot de boissons alcoolisées périmées ou ne portant pas de vignettes afin de se soustraire aux impositions douanières ou fiscales.

Il a ajouté que les services sécuritaires ont mené une opération de contrôle dans trois dépôts considérés comme étant le principal fournisseur des boissons alcoolisées à Marrakech, précisant qu'ils ont constaté un ensemble d'infractions ayant abouti à la saisie d'un lot de boissons alcoolisées périmées à détruire, après avoir suivi toutes les procédures juridiques et avisé le parquet compétent.

Ces opérations, a-t-il souligné, ont été également soldées parla saisie d'un lot de boissons alcoolisées ne portant pas de vignettes fiscales ou illisibles parles appareils utilisés par les services des douanes à cette fin, ou dont certaines portant des spécifications non conformes à celles figurant sur les bouteilles.

Le responsable a fait savoir qu'il a été procédé à la saisie de près de 275.000 vignettes fiscales non encore utilisées et conservées parles propriétaires des dépôts à des fins suspectes, surtout que certaines d'entre elles datent de 2018 et 2019, ainsi que d'un lot d'étiquettes et de vignettes endommagées totalement ou partiellement par le feu. Et d'enchaîner que les opérations de contrôle effectuées parles autorités locales et l'Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) ont abouti à la constatation d'un nombre d'infractions liées au stockage, dont l'absence des bonnes conditions de conservation,relevant que les autorités de lawilaya ont décidé la fermeture de ces trois dépôts jusqu'à la régularisation de leur situation juridique.

Après avoir rappelé que ces opérations visent à neutraliser tout ce qui peut constituer un danger pour la santé des clients, il a indiqué que ces actions menées par les services sécuritaires à l'échelle nationale interviennent en application des attributions dévolues à ces services pour la préservation de la santé publique, notamment dans le sillage des efforts nationaux pour la répression des contraventions relatives à la violation de l’état d’urgence sanitaire, outre celles liées à l’exploitation des autorisations de vente des boissons alcoolisées.

Il a, en outre,rappelé qu'une commission mixte composée des cadres de l'administration centrale et de la préfecture de police de Marrakech a mené, en étroite collaboration avec les autorités territoriales de lawilaya de la région de Marrakech-Safi et les services des douanes et impôts indirects ainsi que de l'ONSSA, une opération de contrôle d'un ensemble de restaurants classés de la cité ocre.

Ces opérations ont permis de relever plusieurs contraventions, dont celles relatives à la réglementation spéciale des restaurants classés, ainsi que d'autres infractions inhérentes au non respect de la distanciation sociale et des normes sanitaires.

Libé
Jeudi 17 Septembre 2020

Lu 531 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:13 Trois cliniques sanctionnées