Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des tour-opérateurs canariens découvrent le potentiel touristique de Laâyoune





 Antonio Cacereño : La région a tous les atouts pour devenir une destination touristique privilégiée
 
Dans le sillage de la première rencontre maroco-espagnole des agences de voyages et des tour-opérateurs, organisée par la délégation régionale du tourisme et l’Association régionale des agences de voyages, comme annoncé par Libé dans son édition du vendredi 1er décembre, nous avons rencontré Antonio Cacereño, membre de la délégation espagnole et Zine El-Abidine Yarâah Sbaii, le président de l’Association  régionale des agences de voyages Laâyoune-Sakia-El Hamra qui a accueilli les voyagistes  espagnols.

Libé : Pourriez-vous nous donner quelques informations sur votre personne et sur le journal que vous dirigez ?
 Je suis Antonio Cacereño, directeur du journal « la Provincia », l’un des quotidiens de Las Palmas les plus importants  aux Iles Canaries, il existe depuis 106 ans, car fondé en 1911. Il a la caractéristique d’être très proche des habitants de « Gran Canaria », l’île la plus importante de l’archipel et qui reflète les aspirations de la population locale. Permettez-moi de signaler par la même occasion que notre journal fut durant longtemps et toujours témoin des plus grands événements qui ont marqué notre temps en Espagne et ailleurs dont la transition démocratique, l’instauration de l’autonomie et aussi l’édification du grand port « Puerto de la Luz » qui a été le détonateur du grand décollage économique des Canaries.

C’est votre première visite à Laâyoune ?  
Je peux vous dire que c’est ma troisième visite à Laâyoune, ma première visite a eu lieu, il y a  15 ans où j’avais accompagné  Bettancourt,  quelqu’un qui aimait beaucoup cette ville, le Sahara et l’Afrique en général. C’était  dans le cadre de la visite d’une délégation de la Chambre de commerce des Iles Canaries dans le but  de faire revivre les liens commerciaux qui existaient entre les îles et la région du Sahara depuis quarante ans. Ma deuxième visite a eu lieu quand Emilio Rosales qui est originaire des Canaries inaugura un restaurant et un moulin dans la ville de Laâyoune. Aujourd’hui, c’est ma troisième visite ; la vérité est que j’ai constaté un grand changement. En arrivant de nuit par avion, du ciel on constate une ville avec beaucoup de lumière. Avant, elle était  plus obscure, et dans la ville on constate que beaucoup de chantiers sont en cours de réalisation, l’activité commerciale est très perceptible, surtout dans des domaines comme l’artisanat, les boutiques, ateliers, banques, les infrastructures principales comme l’eau potable, l’électricité,  etc.  Il est à noter aussi qu’il suffit de faire un tour en ville pour constater le vrai essor que connaît celle-ci. Ceci dit, la ville pourrait être génératrice de revenus au profit des populations par la création d’emplois dans divers domaines.

Quel le but de la visite de cette délégation des agences de voyages canariennes à Laâyoune ?
Le but de ma visite, c’est d’accompagner cette délégation des agences de voyages des Iles Canaries qui ont commencé à penser sérieusement à déployer toutes les possibilités de nouer des relations de coopération et de partenariat avec les agences locales et de prospecter sur place les opportunités qui pourraient être fiables pour les deux parties soit à Laâyoune ou aux Iles Canaries et d’asseoir les bases d’une coopération continue pour le développement touristique dans la région, en tenant compte bien sûr du fait que les Iles Canaries reçoivent chaque année une moyenne de 14 millions de touristes étrangers en plus du grand nombre de touristes locaux entres les Iles. Si par exemple une partie de ces touristes décide de venir  à Laâyoune pour la découverte d’une offre touristique différente de celle qui existe aux Canaries, je crois que  les deux parties pourraient être complémentaires.

Quel est votre point de vue au sujet des relations économiques entre cette région du Maroc et les Iles Canaries ?   
Je crois qu’elles devraient être beaucoup plus importantes que le niveau qu’elles connaissent actuellement  et qui me paraît très faible, malgré le fait que beaucoup de Canariens, surtout les natifs des années soixante et autres avaient une relation particulière avec cette région du fait de  la proximité géographique des activités commerciales et maritimes antérieures. Ces activités ont, malheureusement régressé, d’abord   à cause de la décolonisation et ensuite à cause d’une situation politique qui perdure et qui entrave la reprise d’une activité économique combien importante et bénéfique pour les deux régions.  Laâyoune devrait être considérée comme la porte d’accès au continent africain ce qui profiterait sans aucun doute aux Iles Canaries, mais malheureusement la situation politique continue de compliquer les choses.

Que pensez-vous de la création d’une ligne maritime entre Laâyoune et Gran Canaria ?
Je crois qu’elle est possible mais il est indispensable de conclure dans les meilleurs délais un accord qui permettrait la création d’une telle ligne. Je sais qu’actuellement il y a un  travail qui est en cours pour ouvrir une ligne maritime entre Tarfaya et Fuerte Ventura; et à ce jour, je n’ai aucune idée sur l’éventualité d’ouvrir une ligne maritime entre Laâyoune et Gran Canaria.
En conclusion, je peux vous dire que la ville de Laâyoune comme moteur du développement de la région du Sahara dispose de tous les atouts pour le devenir et aller de l’avant avec la contribution  de tous. Les infrastructures, le port, les diverses activités sont là pour un meilleur essor; toutefois, il est impératif pour toute la région que le problème politique soit résolu dans les meilleurs délais pour que les choses aillent pour le mieux et pour donner plus de confiance aux jeunes que nous devons tous assister par l’éducation et la formation qui sont les bases de tout développement.

Zine El-Abidine Yarâah Sbaii Un important potentiel à valoriser

Libé : Quels sont les objectifs de votre association ?
Sbaii :   Je suis Zine El-Abidine Yarâah Sbaii, gérant de l’hôtel Pardor Massira et président de l’Association des agences régionales  de voyages Laâyoune-Sakia El Hamra (ARAVLSH). Notre association a été restructurée pour donner un élan au secteur très porteur du tourisme. Sachant que la région Laâyoune-Sakia El Hamra avec ses quatre provinces, encore vierges, dispose d’un très important potentiel touristique que nous nous proposons de valoriser. C’est dans cet objectif que nous avons invité les 22 représentants de tour-opérateurs canariens afin de leur faire découvrir ces potentialités et de trouver les moyens de les faire découvrir à une partie des 14 millions de touristes qui visitent, annuellement les Iles Canaries.

Quels sont les moyens que vous utilisez en collaboration avec vos partenaires pour faire découvrir votre région et ses potentialités ?
Comme je l’ai déjà dit, notre région qui compte quatre provinces recèle d’énormes potentialités touristiques susceptibles de séduire un grand nombre de visiteurs amoureux du tourisme culturel,  d’aventure, de découverte, écologique ou de plage. Aussi nous déployons tous nos efforts pour faire découvrir notre région  tant par les voyagistes que par le grand public à travers des campagnes publicitaires que nous nous proposons de mener et pour ce faire, nous souhaitons la création d’une délégation du tourisme aux Iles Canaries. Sachant l’importance de la publication d’une carte touristique, nous sommes sur le point de créer plusieurs sites en cinq langues. Ces sites permettront la diffusion du spot publicitaire que nous avons déjà réalisé et qui met en valeur nos produits aussi bien artisanaux qu’autres. S’agissant de nos partenaires que nous remercions infiniment pour l’aide combien importante qu’ils nous apportent nous en citons : la wilaya de Laâyoune-Sakia El_Hamara ; le Conseil de la Région Laâyoune-Sakia El Hamra; le ministère du Tourisme ; l’ONMT; les Conseils élus ; l’OCP ; l’Agence du Sud ; la RAM et les Banques
 Comme indiqué dans le communiqué final qui porte le nom d’ « Appel de Laâyoune », nous avons convenu avec nos hôtes l’organisation prochaine  aux Îles Canaries d’une manifestation touristique en vue de faire découvrir nos potentialités.

Propos recueillis par Ahmadou El-Katab
Mercredi 6 Décembre 2017

Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs