Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine





Des responsables palestiniens ont salué, mardi à Rabat, le précieux soutien que S.M le Roi Mohammed VI accorde au secteur de l'éducation à Al-Qods et en Palestine en général, notamment à travers l'Agence Bayt Mal AlQods Acharif, relevant du Comité Al-Qods. Intervenant lors d'une réunion élargie portant sur l'octroi de bourses à des recherches et études sur Al-Qods à l'Université d'Al-Qods et à la Faculté Hassan II des sciences agronomiques et environnementales à Gaza, l'ambassadeur de Palestine au Maroc, Jamal Choubki, a mis en exergue le rôle du Royaume, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, en matière de soutien à la cause palestinienne, ainsi que la supervision par le Souverain de l'action louable de l'Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif. A cet effet, le diplomate palestinien a mis en avant les efforts déployés par l'Agence, en particulier dans les domaines social et économique, ajoutant que l'Agence a réussi à mettre en œuvre des projets importants dans la Ville sainte, touchant principalement aux secteurs de la santé, de l'éducation, de la jeunesse, des sports et de l'habitat. Le soutien de l'Agence à l'éducation et à l'édition d'ouvrages et études revêt une importance capitale dans la préservation de l'identité palestinienne et la protection de son héritage culturel et civilisationnel, aussi bien à Al-Qods que dans d'autres villes et régions de la Palestine, a-t-il affirmé, notant que ces efforts et initiatives sont "le témoignage éloquent de l'ampleur et de la valeur du soutien apporté par le Royaume du Maroc à la cause palestinienne, à même de prémunir la ville d'Al-Qods contre les tentatives visant à altérer ses caractéristiques civilisationnelles et religieuses". De son côté, le président de l'Université Al Azhar de Gaza, Ahmed El Tayyan,s'est félicité de la haute sollicitude de S.M le Roi qui a bien voulu financer sur des fonds propres la reconstruction de la Faculté agronomique et vétérinaire de Gaza, après avoir été entièrement détruite, à hauteur de plus de 7 millions de dollars et à laquelle le Souverain a choisi le nom de Son Auguste Père, Feu SM Hassan II, mettant en exergue les liens étroits unissant les Palestiniens à leurs frères marocains. Pour sa part, la vice-présidente de l'Université Al-Qods, Safaa Nasredine, a exprimé la gratitude de son université et de tous les établissements palestiniens à Al-Qods pour la sollicitude que SM le Roi accorde à cette ville et à ses lieux sacrés, louant, au passage, le soutien constant accordé par SM le Roi aux Maqdessis en particulier et au peuple palestinien en général, pour faire face à toutes les crises, notamment en cette période de crise sanitaire consécutive à la pandémie de Covid-19. Par ailleurs, le directeur de l'éducation et de l'enseignement à Al-Qods, Samir Jibril, a passé en revue les réalisations de l'Agence Bayt Mal Al-Qods dans le domaine de l'éducation,sous le Haut Patronage de SM le Roi, rappelant l'acquisition de biens immobiliers convertis en écoles, telles que l'école Al Nahda et l'école Salah Al Dine et la construction de nouvelles écoles comme l'école Hassan II à Wad Al Jaouz et le lycée Al Massira à Shaâfat, ainsi que les projets de restauration de dix écoles, dans le cadre du programme "Ma belle école". Lors de cette réunion, l'Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif a signé un accord de coopération et de partenariat avec l’Université palestinienne d'Al-Qods pour l'octroi de bourses aux étudiants et enseignants chercheurs qui travaillent sur des sujets ayant trait à Al-Qods, à son passé, à son héritage religieux et civilisationnel et à ses liens avec les Marocains. Cet accord, signé par le directeur chargé de la gestion des affaires extérieures de l'Agence, Mohamed Salem Cherkaoui, et le président de l'Université, Imad Abu-Kishk, vise à organiser les relations entre les deux parties en matière d’octroi de bourse d'encouragement par l'Agence aux doctorants et aux enseignants chercheurs, inscrits à l'Université. L'accord entrera en vigueur à partir de la prochaine année universitaire (2021- 2022) avec des bourses qui s'étaleront sur trois ans renouvelables. Les bourses profiteront également aux thèses sur les aspects juridiques de la ville d'Al-Qods dans le cadre de la cause palestinienne, ainsi qu'aux droits inaliénables de ses habitants. Trois bourses par an seront accordées à chacun des domaines suscités, à hauteur de 6.000 dollars chacune pour les études de terrain, 3.000 dollars pour les sciences humaines et 3.000 dollars en sciences juridiques. Outre les bourses qui profiteront à des chercheurs réunissant les conditions de mérite nécessaires, l'Agence réservera également une récompense symbolique de 5.000 aux membres de la commission mise en place par l'Université pour superviser les recherches présentées. Elle veillera en outre à l'impression des thèses réalisées et à la distribution de 50 copies de chaque thèse aux universités. De son côté, l'Université Al-Qods veillera à la présélection et à la supervision des candidatures, en plus de l'assistance aux étudiants et aux enseignants chercheurs pour accéder aux bibliothèques et aux centres de recherches relevant de l'Université.

Libé
Jeudi 25 Février 2021

Lu 113 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Mai 2021 - 18:05 L’OMS adoube Sinopharm