Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des candidats infectés par le coronavirus passent le concours d'accès à l'Institut de formation des cadres du ministère de l'Intérieur




Des candidats infectés par le coronavirus passent le concours d'accès à l'Institut de formation des cadres du ministère de l'Intérieur
Des candidats infectés par le Covid-19 ont passé, dimanche à l'école de la base militaire de Benguérir (province de Rhamna), les épreuves écrites du concours de recrutement des stagiaires du cycle normal de l'Institut Royal de l'administration territoriale (IRAT) (promotion de septembre 2020-juin 2022).
Ainsi, quatre candidats atteints du nouveau coronavirus ont été convoqués pour se présenter à ces épreuves écrites après avoir été avisés de leur admission en présélection, à travers le site électronique réservé à ce concours organisé annuellement par le ministère de l'Intérieur et ce, afin de garantir leur droit constitutionnel à passer ce concours et d'assurer le principe d'égalité des chances.
Dans ce sillage, le ministère de l'Intérieur a veillé à réunir les conditions optimales pour que ces candidats passent les épreuves dans d'excellentes conditions, et à entreprendre des mesures sanitaires et préventives exceptionnelles décrétées par le ministère, en coordination avec les staffs médicaux civil et militaire.
Dans le cadre des préparatifs d'ordre logistique et organisationnel de ces examens, une salle au sein de l'école de la base militaire a été réservée au déroulement de ces épreuves, en veillant à la mise en œuvre des mesures préventives préconisées (stérilisation, port des masques de protection, respect de la distanciation physique), afin d'éviter tout risque de contamination, conformément au protocole sanitaire et, partant, de garantir le bon déroulement de cette opération.
Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Noha Tagmouti, caïd et chef de ce centre d'examen a indiqué que ces candidats sélectionnés pour se présenter aux épreuves écrites de ce concours sont soumis au traitement au sein du Centre hospitalier de Benguérir après la confirmation des analyses effectuées au laboratoire de leur infection par le Covid-19.
Le ministère de l'Intérieur, soucieux de s'acquitter pleinement de son devoir et conscient de l'importance de renforcer la confiance de ces candidats et de leur créer un climat serein, a accordé un intérêt particulier à cette opération, en mobilisant une cellule de l'Administration centrale qui s'est rendue à Benguérir, en coordination et en collaboration avec les autorités provinciales et les staffs médicaux, en vue de veiller à mettre tous les moyens nécessaires à la disposition de ces candidats et à leur fournir les prestations appropriées, a-t-elle expliqué.
Cette initiative, a-t-elle enchaîné, vise à soutenir les candidats pour vaincre le nouveau coronavirus, et à leur permettre de passer ce concours dans des conditions normales, conformément aux mesures et consignes préventives en vigueur, à l'instar des autres candidats qui se sont présentés à ces épreuves écrites au Centre d’examen à Rabat.
Après avoir exprimé ses souhaits de prompt rétablissement aux candidats et de pleine réussite à ces épreuves, elle a affirmé que ces candidats représentent "un modèle et un exemple à suivre pour la jeunesse marocaine animée d'une forte détermination pour atteindre son objectif", ajoutant qu'ils ont fait preuve d'une "forte volonté et de persévérance pour accéder à l'Institut auquel je suis fière d'appartenir".
"Partant de ma responsabilité et en tant que citoyenne marocaine attachée à son pays, je souhaite que cette expérience soit une valeur ajoutée positive au mental de nos jeunes marocains et une lueur d'espoir pour s'imprégner de l'esprit de la ferme volonté quelles que soient les circonstances", a-t-elle conclu.
Après la réussite des épreuves écrites, les candidats passeront à l'étape d'admission qui comporte un test psychotechnique/assessment, effectué par des spécialistes du domaine conformément aux normes de l'exercice de l'autorité et du leadership, de la possibilité d'atteinte de l'objectif, des réactions et la proportion d'adaptation, de l'amour du savoir et de l'ouverture sur l'autre, des capacités du travail en équipe et de communication, ainsi qu'un test oral.
L'Institut Royal de l'administration territoriale, rappelle-t-on, est un établissement public de formation des cadres supérieurs qui a pour mission la formation des agents d'autorité du ministère de l'Intérieur et de cadres étrangers.
Cette formation, qui comprend des cours d'instruction militaire, est axée sur les sciences, les techniques et les méthodes de gestion et de commandement et sur les conditions de leur utilisation pratique dans l'administration de la population et du territoire. 

​17.460 postulants, 2.484 candidats sélectionnés et 130 postes budgétaires

Le concours d'accès au cycle normal de l'Institut Royal de l'administration territoriale  pour lequel un total de 130 postes budgétaires sont consacrés a été également organisé dimanche à Rabat dans deux centres d'examen situés respectivement à la Faculté des sciences juridiques,  économiques et sociales (FSJES) et son annexe à Madinat Al Irfane. 
 Il est à noter qu'un total de 17.460 candidats/tes lauréats des instituts marocains ont présenté leur candidature pour accéder au cycle normal de l'IRAT. 
Suite à la réunion du comité de sélection, 4.500 d'entre eux ont été présélectionnés. 
Au final, le nombre total des candidats retenus à passer le concours s'est limité à 2.484.

Mardi 21 Juillet 2020

Lu 800 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:13 Trois cliniques sanctionnées