Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Décès du DG de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi



Libé
Lundi 10 Avril 2023

Décès du DG de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi

Khalil Hachimi Idrissi, le directeur général de la MAP, qui s'est éteint samedi à Rabat à l’âge de 67 ans des suites d’une longue maladie, était un professionnel reconnu et un orfèvre des mots.
 L’Ombudsman de la MAP, Driss Ajbali, lui avait consacré, de son vivant, un portrait taillé dans les longues années de leur compagnonnage.


La MAP diffuse ce portrait, qui avait été publié dans le livre sur "Les figures de la presse marocaine" :
 En voici le texte : 

«Le Gargantua du verbe
 Plus qu'un acronyme, KHI est une signature. Et un style. Sans que jamais ne soit atrophié le sens, sa plume peut ligoter une pensée, avec un art consommé de la concision. C'est éclair et clair. Pour se détendre, en ses temps perdus, il chevauche la poésie, son refuge, son tabernacle. Un territoire où le mot peut être abondant et débridé. Il y a dans le personnage l'homme, le journaliste et le commis de l'État.


KHI est né, à Casablanca, en août 1956, dans un quartier imprégné par l'esprit de la résistance au colon, à commencer par le nom, Derb Sultan. Son père, avec une carrière avérée de résistant, fut l'un des pionniers de la radio marocaine. C'est dire que son enfance dans une famille imbibée par les arts, les médias, est propice pour la vocation. Le jeune KHI a connu le Casablanca, en noir et blanc, comme dans le film éponyme.

La ville avait à l'époque de l'allure d'un Humphrey Bogart et la grâce d'une Ingrid Bergman.
 Après le baccalauréat philo-lettres en poche, direction Paris. Dans cette ville cosmopolite, à laquelle il demeure, encore aujourd'hui, très attaché, il découvrira deux choses structurantes: la prise de conscience de son arabité, avec tout ce que cela implique comme rattrapage nécessaire et d'effort pour se débarrasser des idées reçues. La seconde, impérieuse, l'esprit des philosophes des lumières lui fit prendre conscience qu'en dehors de l'humanisme et des idées de progrès, la marche du monde ne peut être qu'entravée. Solidement formé, avec un diplômé de 3ème cycle, en Géographie à la Sorbonne et une maîtrise en urbanisme, il aurait pu faire carrière en France. Attaché à la nation, c'est vers le Maroc qu'il se retournera.


C'est là que se révélera le grand journaliste. KHI, comme s'il voulait être sur les pas de son père, avait déjà tâté une carrière professionnelle dans la radio. Il avait, avec d'autres, accompagné la libération des ondes, après l'élection de François Mitterrand ainsi que les combats fondateurs liés à l'intégration et la diversité. Mais c'est au Maroc, qu'il sera l'un des pionniers d'un nouveau journalisme. Dans ces débuts 1990, il sera, avec Mohamed Selhami, l'un de ceux qui creuseront les premiers sillons d'une presse privée professionnelle. Avec l'épopée de Maroc-Hebdo, il sera de ces nouvelles plumes qui écriront les remarquables pages d'un Maroc qui testait, des bouts des lèvres, les saveurs du pluralisme et de la Liberté.


Bientôt, avec les années 2000, il sera son propre patron, avec Aujourd'hui le Maroc qu'il fondera grâce à un tour de table de personnalités qui lui faisaient confiance. Un journal bien utile. Son credo, accompagner le nouveau règne. KHI deviendra ainsi l'un des rares journalistes qui a su concilier la maîtrise de la production des contenus dans leur diversité avec les contraintes de la gestion d'une entreprise de presse. Un manager de presse singulier et complet.

Enfin, il y a le commis de l'État d'aujourd'hui. Celui de la MAP. Avec une maturité professionnelle, il procédera à une mise à niveau drastique de l'agence. Celle-ci, sous sa responsabilité, passera de l'horizontalité peu productive à une verticalité professionnelle féconde, diversifiée et multisupports.


Son temps libre est partagé entre sa fonction de past-Gouverneur du District 416 Maroc du Lions Clubs International Maroc et les Compagnons de Gutenberg dont il est Grand Officier et Président. Amateur de golf, toujours tiré à quatre épingles, bonne fourchette, KHI, père de 2 enfants, avale la vie comme il dévore les livres».


Lu 524 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p