Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Décentralisation et démocratie participative au cœur d'une session de formation à Essaouira




Décentralisation et démocratie participative au cœur d'une session de formation à Essaouira
“La démocratie participative : les structures et les mécanismes'' est le thème d'une session de formation, dont les travaux ont démarré, samedi à Essaouira, à l'initiative de la Fondation Konrad Adenauer Stiftung. Organisée en coordination avec la Confédération des associations Ihahane, cette formation, dont la première journée a été rehaussée par la présence notamment du ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, cible une quarantaine de bénéficiaires, dont des élus et des acteurs associatifs de Haha et de Souss.
Dans une déclaration à la MAP en marge de cette session de deux jours, M. El Khalfi a souligné l'importance de la thématique arrêtée pour cette formation, notant qu'elle s'insère dans le sillage d'une rencontre qu'il a tenue l'année dernière à la commune de Tamanar.
Elle s'inscrit aussi dans le cadre d'un processus de partenariat visant à renforcer les capacités des acteurs associatifs concernant l'appropriation des mécanismes de la démocratie participative (formulations de pétitions, de requêtes dans le domaine législatif, la participation aux instances de consultations publiques, le plaidoyer concernant la justice territoriale, le développement économique, etc), a-t-il ajouté.
Tout en louant au passage le dynamisme et le rendement de la Confédération Ihahane, un tissu associatif regroupant plus de 120 associations, le ministre a rappelé que le Maroc a, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, choisi la voie de la consécration de la démocratie participative qui se complète avec la démocratie représentative.
Tout l'enjeu est celui de parvenir à asseoir les bases d'une société civile efficace et dynamique, qui maîtrise parfaitement les mécanismes de la démocratie participative, en vue de contribuer de manière significative à la consolidation du processus du nouveau modèle de développement dans le Royaume, a conclu le ministre.
De son côté, Aziz El Aïdi, chargé de projet à la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, a relevé que cette session de formation, qui fait suite à une autre organisée les 26 et 27 courant à Essaouira autour de la question de la démocratie participative, cadre parfaitement avec la philosophie et les objectifs de ladite Fondation.
Et de faire observer que cette formation, encadrée par Mohamed Nabih, expert et chercheur universitaire, vise à renforcer les capacités des élus et des acteurs associatifs dans le domaine de la démocratie participative et de la décentralisation.
Cette formation se décline en plusieurs sous-thématiques traitant de la décentralisation et de la démocratie participative : structures et outils, démocratie directe et semi-directe participative, consultation, concertation, codécision, et évaluation, instance de l'équité et budget participatif, droit de pétition : conditions et procédure.

Mardi 1 Octobre 2019

Lu 1494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau