Dakhla vibre au rythme de la chanson hassanie


Libé
Dimanche 21 Novembre 2021

Le coup d'envoi de la 15ème édition du Festival national de la chanson hassanie, organisée par la direction régionale de la Culture de Dakhla-Oued Eddahab, a été donné jeudi soir à Dakhla, dans le cadre des festivités marquant la célébration du 66ème anniversaire de la Fête de l'Indépendance.

Cet événement éclectique, tenu sous le signe ''La culture hassanie : un pilier de l'intégrité territoriale’’, a connu l'organisation d'une série de soirées musicales captivantes, avec la participation d’une vingtaine de troupes musicales en provenance des trois régions du Sud du Royaume et d’une troupe originaire de la Mauritanie.

Ce rendez-vous de trois jours, qui bénéficie du concours du Conseil régional, a accordé un intérêt particulier à la culture hassanie, en tant que patrimoine visant la préservation de l'identité marocaine et le renforcement de l'attachement aux coutumes et traditions qui symbolisent l'unité du pays.

Cet événement culturel a été l'occasion également de promouvoir et de valoriser le patrimoine culturel et artistique hassani en tant que l'un des leviers incontournables de l'efficacité du nouveau modèle de développement des provinces du Sud du Royaume, outre le fait qu'il offre une opportunité pour encourager les artistes issus des provinces du Sud dans le domaine de la chanson.

Dans une allocution à cette occasion, le directeur régional de la Culture, Mamoune El Boukhari, a relevé que l'organisation de ce festival s’inscrit dans le cadre de la mise en application des dispositions de la composante culturelle du contrat-programme de développement intégré de la région de Dakhla-Oued Eddahab, signé devant S.M le Roi Mohammed VI.

Le public a apprécié tout au long de cet événement les sonorités et rythmes de la musique hassanie, de manière à faire revivre la mémoire et à consolider les liens de l'unité nationale, a-t-il poursuivi, notant que l'objectif derrière l'organisation de ce genre d'événements est de promouvoir l'animation culturelle et musicale au niveau de la région.

Par ailleurs, M. El Boukhari a fait savoir qu’un Institut de musique et d’arts chorégraphiques sera mis en place l’année prochaine à Dakhla, dans l’optique de soutenir le mouvement artistique et combler le déficit en matière d’infrastructures culturelles.

A cette occasion, il a été procédé à la distribution d’instruments musicaux et d’albums enregistrés au profit de sept troupes musicales spécialisées dans la chanson hassanie dans le cadre du programme de valorisation de ce genre musical.

Cette édition, dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, du directeur artistique du programme de valorisation de la musique hassanie à Dakhla-Oued Eddahab, Nabil Cherrat, du directeur des arts au ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Benyacoub, a été aussi marquée par la participation des célèbres artistes Ahmed Chaouki et Kamilya Chibi.

 

 



Lu 1179 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 29 Novembre 2021 - 10:43 Une fin en apothéose

Lundi 29 Novembre 2021 - 10:41 Tiznit célèbre le théâtre amazigh