Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Création de l'Association "Abi Ya' za Yalannour " pour la culture et le développement


Libé
Lundi 7 Février 2022

Le tissu associatif à Moulay Bouazza (80 km de Khénifra) s’est enrichi d’une nouvelle entité avec la création, vendredi, de l’Association "Abi Ya'za Yalannour" pour la culture et le développement durable.

Cette nouvelle association, qui vient de voir le jour dans le giron de Dar Attakafa (Maison de la culture) de Moulay Bouazza, a pour objectif de contribuer à la mise en valeur du patrimoine spirituel, du legs civilisationnel et des atouts naturels et touristiques de la région pour promouvoir le développement local.

Baptisée au nom d’"Abi Ya'za Yalannour", un des plus grands maîtres soufis du Maroc qui fut appelé aussi “Annour (l’homme à la lumière), cette association vise également à promouvoir le développement culturel et le patrimoine immatériel dans la localité de Moulay Bouazza.

Elle ambitionne aussi d’encourager la recherche, les études et la production culturelle dans les différents champs du savoir à travers la création d’un observatoire dédié à la recherche en patrimoine culturel immatériel, l’organisation de conférences, d'expositions, de festivals et la mise en place de partenariats dans le domaine culturel.

Dans une déclaration à la MAP, le président de l’association, Moulay Ahmed Tijani N’ciri, a indiqué que la constitution de ce cadre associatif permettra de contribuer au développement de l’action culturelle dans le village de Moulay Bouazza et à la valorisation du patrimoine spirituel soufi en tant qu’un des piliers culturels et historiques du Royaume du Maroc en vue de le mettre au service du développement local.

Pour relever ce défi, l’association entend adopter une approche participative avec des organismes locaux, nationaux et internationaux qui s’intéressent au tourisme spirituel et culturel pour assurer un véritable essor culturel du village de Moulay Bouazza.

"Abi Ya'za Yalannour", qui a vécu un siècle et trente ans à la fin du règne des Almoravides et au début de la période des Almohandes, repose sur le mont "Iroujane" à 80 km de la ville de Khénifra. Plusieurs auteurs et historiens ont abordé sa biographie, notamment Ibn Zayatte, Saoumaai, Abdelouahab Benmansour, Ahmed Toufiq et Ibrahim Harakat.


Lu 756 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira