Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d’ envoi du 8ème Festival international de poésie de Tanger





Coup d’ envoi du 8ème Festival international de poésie de Tanger
Le rideau a été levé, vendredi soir à Tanger, sur la 8ème édition du Festival international de poésie (FIPT), sous le thème “de la poésie sur le choléra au temps de la poésie sur le coronavirus”. Organisée par l’Association Médina pour le développement et la culture, cette édition dont les activités se tiendront virtuellement, en raison des mesures préconisées pour lutter contre la pandémie de la Covid-19, rendra hommage à la poétesse marocaine, Malika Assimi.

À cette occasion, le directeur des médias et de la communication du festival, Khalid Rabiti, a indiqué que cette édition aspire à insuffler de l’espoir au grand public en général et aux personnes intéressées aux domaines culturel et artistique en particulier, notant que “bien que des restrictions sont imposées telles que la distanciation sociale, la poésie ne connait pas de barrières”.

De son côté, la poétesse, Malika Assimi a fait savoir que malgré les défis posés, les organisateurs ont tenu à maintenir ce rendez-vous culturel annuel, ajoutant que “l’organisation de cette édition en mode virtuel sur les réseaux sociaux nous a permis de rencontrer une pléiade de poètes et d’amateurs de la poésie des quatre coins du monde, et d’avoir accès à un grand public”.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par des lectures de poésies données par Mohamed El Arbi Ghajou, Nassima Raoui, Ali Abou Arif et le poète nigérien Naeem Abu Bakr. Au programme de cette édition figurent des soirées poétiques et artistiques, qui connaitront la participation de poètes du Maroc, la Tunisie, le Sultanat d’Oman, la Mauritanie, le Qatar, le Bahreïn et de la Libye, ainsi qu’une conférence-débat sur le thème de cette édition.

CCME

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) soutient le Festival des nouvelles générations de Naples qui se tiendra en live streaming sur la page Facebook du festival entre le 28 et le 30 décembre. Le Festival des nouvelles générations de Naples, organisé par l’Association nationale des artistes italiens (ANIA), est né en 1952, rappelle un communiqué du CCME, notant que cette édition 2020 dédiée à la nouvelle génération et à la créativité sera présente dans 50 pays dans le monde. Elle ambitionne de cimenter les cultures à travers la musique en fusion avec les autres cultures méditerranéennes notamment le Maroc, la Tunisie, l’Espagne, le Portugal, la Sicile, la Sardaigne, les Pouilles, la Calabre, la Grèce et l’Albanie, poursuit la même source.

Selon le communiqué, l’artiste musicien maroco-italien Noureddine Fatty a été sélectionné par le Festival et présentera Taragnawa project, un projet musical qui relie les cultures méditerranéennes entre elle à travers la musique Gnawa et la Tarantelle, une musique et une danse traditionnelle provenant du Sud de l’Italie.

“Ces deux musiques présentent beaucoup de similitudes et points en communs entre elles, j’ai voulu à travers cette fusion créer un pont entre la culture marocaine et celle italienne, à mettre en évidence notre appartenance commune à la culture méditerranéenne, à créer des passerelles de dialogue et à montrer la capacité de la communauté marocaine à s’intégrer là ou elle se trouve, dans notre cas, elle est bien intégrée et présente en Italie et notamment en Calabre à qui je rend hommage pour son hospitalité”, affirme Noureddine Fatty.

Libé
Dimanche 27 Décembre 2020

Lu 196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.