Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coronavirus: Boris Johnson accusé d'enfreindre ses propres règles


Libé
Lundi 13 Décembre 2021

Le Premier ministre Boris Johnson a été accusé d'entretenir une "culture du mépris des règles" au sein du gouvernement, après la publication dimanche d'une photo le montrant participant à un quizz en décembre 2020 à une époque où les Britanniques étaient priés de limiter leurs interactions sociales.

 Cette nouvelle révélation s'ajoute à une série de scandales qui nuisent à la crédibilité du dirigeant conservateur au moment où il demande aux Britanniques de se plier à de nouvelles règles pour lutter contre la propagation rapide du variant Omicron dans le pays.

Les Britanniques lui reprochent en particulier une fête qui aurait été organisée à Downing Street le 18 décembre 2020 quand eux-mêmes étaient privés de réjouissances à cause du coronavirus. Une vidéo ayant fuité et montrant des collaborateurs de Boris Johnson plaisantant sur cette "Christmas party" a ajouté de l'huile sur le feu.

 Le plus haut fonctionnaire britannique, Simon Case, est chargé de mener une enquête interne et Boris Johnson a promis des "conséquences" pour ceux qui n'auraient pas respecté les règles.

 Mais dimanche, le Sunday mirror a publié une photo de Boris Johnson devant un écran à Downing Street, entouré de deux collaborateurs, l'un avec une guirlande autour du cou et l'autre semblant porter un bonnet de Noël, lors d'un quizz qui aurait été organisé le 15 décembre 2020. A l'époque, les Britanniques étaient soumis à de strictes restrictions destinées à limiter la propagation du virus.

 "Alors que les règles disaient que les gens ne devraient pas organiser de fêtes de Noël au travail et que les Britanniques aux quatre coins du pays faisaient ce qu'il fallait, Boris Johnson était lui en train de présider une culture du mépris des règles au coeur du gouvernement", a dénoncé la dirigeante adjointe du parti d'opposition travailliste, Angela Rayner.

 "Boris Johnson pense vraiment qu'il y a une règle pour lui et une autre pour tout le monde", a-t-elle poursuivi, le jugeant "inapte à diriger ce pays."

 Le ministre de l'Education Nadhim Zahawi est venu à la rescousse du chef du gouvernement dimanche, assurant sur SkyNews que Boris Johnson n'avait fait que participer à "un quizz virtuel pendant 10 à 15 minutes pour remercier son personnel qui n'avait d'ailleurs pas d'autre choix que de venir au bureau chaque jour". Il a souligné qu'il n'y avait pas eu d'alcool lors de cet événement qui avait "respecté les règles du confinement".


Lu 989 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS