Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Convention pour le financement des initiatives entrepreneuriales à Dakhla


Libé
Jeudi 17 Juin 2021

Mise en place du programme intégré d’accompagnement et d’excellence «Tamayouz»

Convention pour le financement des initiatives entrepreneuriales à Dakhla
Le Centre régional d'investissement de Dakhla-Oued Eddahab a abrité récemment la signature d’une convention de partenariat visant la mise en place du programme intégré d'accompagnement et d’excellence «Tamayouz», pour encourager et financer les initiatives entrepreneuriales.

Cette convention a été signée par Ahmed Benlafkih El-Idrisi, président du Directoire de la Banque Populaire à Laâyoune, Hassan Debbagh, président du Conseil d’administration de la Fondation Banque Populaire pour la création d’entreprises, Mounir Houari, directeur général du Centre régional d'investissement de Dakhla-Oued Eddahab et Yahya Oukach, directeur général par intérim de l'Agence nationale pour la promotion de l'emploi et des compétences.

Dans le cadre de la poursuite de l’exécution  des directives Royales visant à accompagner les initiatives entrepreneuriales dans toutes les régions du Royaume, le programme «Tamayouz», qui s'adresse aux porteurs de projets souhaitant bénéficier de fonds dans le cadre du programme intégré d'accompagnement et de financement de la maîtrise d'ouvrage, vise à encourager l'entrepreneuriat dans cette région en accompagnant les porteurs de projets dans toutes les étapes de réalisation de leurs projets.

Le programme part de l’achèvement de l'idée jusqu'à la rédaction du dossier de demande de financement, en passant par des formations dans le domaine de la création d'entreprise, la conception  d'un business plan et la réalisation des démarches administratives de création d’entreprise.

Le programme prévoit d'accompagner 200 porteurs de projets, de financer 70% des projets accompagnés aux niveaux collectif et régional, et d'organiser trois ou quatre événements sur le thème de l'implantation d'entreprises au niveau régional.

Dans le cadre de cet accord, les partenaires s'engagent, en adoptant un accompagnement à grande valeur ajoutée, à mettre leur expertise à la disposition des porteurs de projets, afin de créer de la  valeur ajoutée.

A cet égard, l’implication des différents partenaires pour la réalisation de ces tâches permettra une bonne intégration financière des jeunes qui souhaitent bénéficier des fonds de ce programme, et encouragera l'esprit d'entrepreneuriat dans la région en vue de promouvoir et de stimuler les initiatives entrepreneuriales.

Le programme «Tamayouz» s'inscrit dans une démarche volontariste qui entre pleinement dans le cadre des grandes orientations du plan national de promotion de l'emploi, lancé par le ministère du Travail et de l'Insertion professionnelle en coordination avec les partenaires concernés et  qui a accordé une attention particulière à l'auto-emploi et à la création des petites et moyennes entreprises  à travers  une bonne gouvernance du marché du travail et le développement de systèmes régionaux d'entrepreneuriat dépendant de l'implication régionale de tous les acteurs territoriaux dans la politique de l'emploi.

Il est à noter que le programme intégré d'accompagnement et de financement de l'entrepreneuriat a été créé suite aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans le but d'accompagner les jeunes porteurs de projets, et  les acteurs engagés au niveau régional.

Dans ce cadre, un comité affilié au programme «Tamayouz» veillera au respect des exigences que celui-ci implique pour la réalisation des objectifs du programme intégré d'appui et de financement de l'entrepreneuriat pour s’assurer qu’il profite  aux jeunes porteurs de projets et aux TPE qui constituent la majorité du tissu économique de la région.
Enfin, le président du groupe, Mohamed Karim Mounir, entouré de son staff,  a procédé au lancement des travaux de construction  du siège d’une succursale régionale du groupe qui verra le jour dans un immeuble R+4 en 2022 dans un quartier semi-administratif sur l’avenue principale de Dakhla.

Ahmadou El-Katab


Lu 722 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS