Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Consolidation des relations économiques sino-marocaines

Avec un volume global d’échanges de 39,5 milliards de dirhams en 2016, la Chine est le 3ème partenaire commercial du Maroc




Consécutivement à la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI en Chine en 2016, les relations entre les deux pays ne cessent de se renforcer. Cependant pour surfer sur la tendance et mettre à profit les multiples opportunités d’investissement entre ces deux pôles économiques, la consolidation régulière des relations est plus qu’indispensable.
C’est dans ce cadre qu’à l'occasion de la 6ème Commission mixte de coopération commerciale, économique et technique maroco-chinoise, coïncidant avec le 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, et le vice-ministre du Commerce de la République Populaire de Chine, Qian Keming, réunis, jeudi à Rabat, ont vivement exprimé leur souhait réciproque et également leur volonté de booster la relation maroco-chinoise par la concrétisation des objectifs du partenariat stratégique scellé entre les deux pays.
Plus en détail, afin d’accroître la valeur ajoutée de ces secteurs et stimuler l’industrialisation et la croissance économique dans le Royaume, le camp chinois affirme vouloir encourager l’investissement de ses entreprises dans les secteurs de l’automobile, du textile et vêtement, de l’électroménager, de l’aviation, de l’agro-industrie, des mines et des énergies renouvelables "Nous avons discuté notamment des possibilités de coopération dans les domaines des infrastructures dont le développement des autoroutes, des routes, des ports (…) et nous avons également évoqué les différentes possibilités de partenariat sur les nombreux projets des zones industrielles", a indiqué Qian Keming avant de poursuivre " la réunion d'aujourd'hui est l'occasion idoine d'identifier les domaines et pistes prioritaires de notre coopération afin de permettre un déploiement plus rapide de notre relation économique et commerciale"
La dynamique grandement confortée par l’intérêt croissant des opérateurs chinois pour le Royaume, M. Elalamy s’en est largement félicité. Celle-ci se décline à travers la réalisation de projets structurants dans les domaines des infrastructures, de l’énergie ou encore de l’industrie, à l’exemple du projet "Cité Mohammed VI Tanger-Tech" ou encore du projet du leader mondial de la mobilité électrique, le chinois BYD, qui entreprend l’intégration, pour la première fois, en Afrique, de la filière du transport électrique. Néanmoins, M. Elalamy a fortement tenu à souligner le niveau bas des échanges commerciaux, bien en deçà des capacités des deux pays. Cette situation a motivé son appel quant à la rentabilité de la coopération bilatérale dans le domaine du commerce en tirant profit de cette nouvelle étape entamée par le partenariat maroco-chinois et mû par la dynamique des relations économiques et d’investissement.
Alors que le vice-ministre chinois du Commerce est venu accompagné d’une forte délégation, M. Elalamy a saisi cette occasion pour faire remarquer que  le Maroc a de belles opportunités à saisir avec les opérateurs chinois, tout en précisant que les membres de la délégation représentant le ministère chinois du Commerce, les banques ainsi que de grandes entreprises chinoises opérant dans les secteurs des mines, des télécoms, du transport ferroviaire et des routes sont venus aujourd'hui au Maroc pour stimuler l’industrialisation, la croissance économique et la création d’emplois.
En effet, au regard des chiffres qui caractérisent la relation commerciale entre les deux pays, il est évident qu’elle revêt une importance primordiale dans l’économie marocaine.
Car outre les flux d’IDE chinois au Maroc qui ont atteint 362,5 millions dirhams (MDH) en 2016 et se chiffrent sur les six premiers mois de 2017 à 582,4 MDH, soit près du double du flux réalisé en 2016, la Chine est le 3ème partenaire commercial du Maroc avec un volume global d’échanges de 39,5 milliards de dirhams en 2016, soit une évolution annuelle moyenne de +18,2% entre 2001 et 2016.

Chady Chaabi
Samedi 10 Février 2018

Lu 1153 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés