Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Confinement et méditation




Par ces temps qui courent et ce virus qui nargue les sécuritaires de tous bords faisant peu de cas de frontières que d’aucuns veulent désespérément hermétiques, il y en a qui gagneraient à « se » confiner en faisant travailler ce qui leur reste comme méninges. L’actuel président en fait partie. Pour peu qu’il fasse preuve de bonne volonté, encore faut-il que sa sienne de volonté compte dans la balance, il devrait s’accorder un moment de réflexion et chercher à répondre à une petite question : Que veulent-ils tous ces jeunes et moins jeunes, tous ces hommes et toutes ces femmes qui continuent de battre le pavé bravant la répression et le coronavirus ? La réponse est claire. Leurs slogans sous Bouteflika sont les mêmes que ceux martelés aujourd’hui sous Tebboune. Le changement voulu, loin s’en faut, n’est toujours pas là.
Et ce n’est sûrement pas en cherchant à détourner l’attention vers les voisins qu’il pourrait accéder auxdites revendications. L’actuel président algérien serait par ailleurs mieux inspiré en profitant de son confinement/méditation pour revenir à de meilleurs sentiments à l’égard de ce Maroc inexplicablement indigeste pour lui.
Trop déplorable, trop triste de s’entêter à vouloir ramer à contre-courant,   à l’encontre des intérêts des deux pays, leurs peuples respectifs qui ne demandent rien d’autre que d’entretenir des liens de fraternité et de bon voisinage.
Cela frise l’absurde et le ridicule que de répéter à satiété comme le font certains responsables algériens que l’Algérie n’est pas partie prenante dans la question du Sahara mais à côté ils font tout pour saborder les efforts pour le règlement d’un dossier qui est entre les mains de l’ONU.
Trop pitoyable aussi, ces mises en garde effrontément adressées à des pays souverains pour les dissuader d’ouvrir des représentations diplomatiques dans nos provinces marocaines. Et elles le sont tout autant que les vaines tentatives d’empêcher la tenue du Forum Crans Montana qui en est pour rappel à sa sixième édition.
Et s’il y a eu report, c’est bien à cause d’un autre virus, le Covid-19, en l’occurrence.

Par Mohamed Benarbia
Mardi 10 Mars 2020

Lu 1054 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif