Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Catherine Samba-Panza : Le Maroc joue un rôle majeur dans l'instauration de la paix et de la stabilité en Afrique


Libé
Vendredi 14 Juillet 2023

Catherine Samba-Panza : Le Maroc joue un rôle majeur dans l'instauration de la paix et de la stabilité en Afrique
Le Royaume du Maroc joue un rôle majeur dans l'instauration de la paix et de la stabilité dans le continent africain, a affirmé l’ancienne présidente de la République de Centrafrique, Catherine Samba-Panza.

Dans une interview accordée à la MAP en marge de sa participation à la 7ème édition de la Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique (APSACO) du Policy Center for the New South (PCNS), tenue les 10 et 11 juillet à Rabat, Mme Samba-Panza a indiqué que "le Maroc a soutenu le programme de consolidation de la paix de la République centrafricaine dans les années 2010, 2012 et 2013, alors que le pays était confronté à plusieurs problèmes".

Le Royaume a également appuyé la République centrafricaine dans nombre de projets, notamment en matière de santé et de reconstruction, a-t-elle ajouté, soulignant que le Maroc ne cesse d'apporter son appui et son soutien à d’autres pays africains.

Par ailleurs, l’ancienne présidente centrafricaine a soutenu que l’Afrique est victime de plusieurs conflits, mettant l’accent sur l'impératif des processus de reconstruction et de développement post-conflits.

"Il ne suffit pas d’instaurer la paix, mais il faut veiller à la consolider par un certain nombre de moyens, d’où l’intérêt de cette conférence qui nous permet de discuter de ces moyens, à savoir la sécurité collective, la réconciliation, les femmes et la jeunesse", a-t-elle dit.

Mme Samba-Panza a aussi souligné le caractère "destructeur" des conflits, faisant remarquer qu’en période de crise, le tissu économique est détruit, les activités commerciales sont suspendues et les secteurs de la santé et de l’éducation, entre autres secteurs, battent de l'aile.

"Dans un conflit, tout est remis à plat et les premières victimes sont les femmes, les enfants et les personnes vulnérables", a-t-elle déploré.

"Alors qu’il est facile de détruire, il est difficile de reconstruire", a poursuivi l’ex-présidente centrafricaine, estimant que la reconstruction requiert la fédération de toutes les énergies et la mobilisation des moyens humains et financiers, outre la consolidation de la paix et de la réconciliation.

"La reconstruction post-conflit en Afrique" a été le thème de la 7ème édition de la Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique du PCNS, un rendez-vous annuel qui vise à analyser les enjeux de paix et de sécurité en Afrique, en se focalisant sur les atouts, l'histoire et les capacités pour surmonter les défis actuels.

Par Soundousse Benaboud (MAP) 


Lu 426 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 13:28 En avant toute !

Samedi 24 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p