Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Capital investissement: Hausse du chiffre d’ affaires des entreprises investies de 27,6% en 2021


Libé
Jeudi 30 Juin 2022

Le chiffre d'affaires(CA) des entreprises investies par les fonds de capital investissement a enregistré une croissance significative de 27,6% à 27,8 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, et ce, malgré les effets de la crise sanitaire, ressort-il du 3ème "Rapport d'impact du capital investissement au Maroc-Exercice 2021", présenté par l'Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC) et Fidaroc Grant Thornton. Ce chiffre d'affaires a été tiré par certains secteurs et des effectifs qui ont augmenté de manière considérable (+19,1%), indique cette étude réalisée sous la houlette de la Commission études & statistiques de l'AMIC, présidée par Farid Benlafdil, membre du Conseil d'administration de l'association. Les 72 entreprises marocaines ayant répondu à l'enquête emploient 39.541 salariés, précise la même source, ajoutant que le CA des start-up a affiché le plus fort taux de croissance qui a progressé de 56% à 63%, rapporte la MAP. Le rapport révèle également que les secteurs dont la croissance du chiffre d'affaires est la plus forte, sont la Construction/BTP (+39%), les Services (+36%) et la Distribution et le Négoce (+24%). Parallèlement, l'AMIC souligne que l'adoption d'une politique RSE formalisée par plus de la moitié des sociétés de gestion poursuit sa tendance haussière. Elle exprime leur démarche et définit leurs engagements en matière sociale et environnementale. Ainsi, 65% d'entre elles intègrent des indicateurs chiffrés pour mesurer leurs engagements dans le cadre de la politique RSE (parité, empreinte carbone, actions locales et autres). Les entreprises investies affichent une amélioration significative de leurs indicateurs RSE entre la date de la prise de participation et la date de cession (ou à fin 2021 pour les entreprises encore investies par les fonds). Et la quasi-totalité des entreprises investies répondent à terme aux exigences des fonds d'investissement en matière d'amélioration de la gouvernance et de mise en place d’outils de communication et de transparence financière. La parité entre femmes et hommes se maintient tant au niveau des équipes de gestion que dans les sociétés investies. Par ailleurs, le rapport fait ressortir que les entreprises investies présentent une contribution fiscale (TVA, IR, IS et autres impôts et taxes) plus importante entre l'année d'entrée et l'année de sortie du fonds (ou 2021 pour les entreprises encore investies). Sur près de 150 petites et moyennes entreprises (PME) accompagnées entre 2000 et 2021 et dont les données sont disponibles, la contribution fiscale du secteur a augmenté de plus de 2,6 MMDH pour une durée moyenne de détention de 6 ans.


Lu 452 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS