Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CPS de l'UA. La collusion entre les séparatistes et les groupes liés à la criminalité transnationale n'est plus à démontrer

Mohamed Arrouchi : une une tendance qui doit nous interpeller tous car il suscite beaucoup d’inquiétudes et se propage sans attirer l’attention nécessaire


Libé
Dimanche 29 Octobre 2023

CPS de l'UA. La collusion entre les séparatistes et les groupes liés à la criminalité transnationale n'est plus à démontrer
Le Maroc a réitéré, vendredi à Addis-Abeba devant le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), le lien entre les terroristes et d’autres groupes criminels, séparatistes et divers groupes liés à la criminalité organisée transnationale.


L'Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès de l'UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait lors d’une réunion du CPS par visioconférence consacrée à l’examen du rapport du Président de la Commission de l’UA sur le terrorisme, a souligné que la menace terroriste en Afrique aujourd’hui est profondément ancrée et préoccupante.


Le continent a subi une perte économique de 171 milliards de dollars à cause du terrorisme au cours de la dernière décennie, a déploré le diplomate marocain, notant que l’Afrique a dû supporter seule les conséquences des déplacements des combattants terroristes étrangers qui trouvaient refuge sur le continent. "Notre continent est témoin d’une chose qui se produit rarement ailleurs : la collaboration, en particulier entre les groupes terroristes, les groupes armés non-étatiques, les séparatistes, les bandes criminelles et les ravisseurs contre rançon indépendamment de leur crédo idéologique, qui deviennent de plus en plus dangereux par les flux financiers illicites et la propagation des armes légères et de petit calibre", a affirmé M. Arrouchi.

Le lien entre les groupes terroristes, les groupes séparatistes et les groupes criminels transnationales, “une tendance qui doit nous interpeller tous car il suscite beaucoup d’inquiétudes et se propage sans attirer l’attention nécessaire”, a insisté le diplomate marocain. “Nous devons avoir le bon diagnostic de la menace pour que les réponses apportées soient également adaptées. La stratégie du CPS doit aller au-delà des groupes Daech et Al Qaeda et s’attaquer également à leurs liens avec les autres groupes criminels, séparatistes, bandits, bandes organisées et divers groupes liés à la criminalité organisée”, a ajouté M. Arrouchi. 


Le Maroc recommande à “notre auguste Conseil de se pencher de toute urgence sur les conséquences à long terme qui pourraient s’ensuivre pour remédier à cette situation dangereuse de la coopération et des liens entre les terroristes et d’autres groupes criminels, séparatistes et divers groupes liés à la criminalité organisée transnationale”, a réitéré le diplomate marocain.


Lu 1333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p