Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




José Saramago
Le dernier volume du journal de l’écrivain portugais José Saramago a été retrouvé vingt ans après et sera publié en octobre prochain au Portugal et en Espagne, a annoncé sa veuve Pilar del Rio. Cet ouvrage inédit, qui sera intitulé “Le dernier cahier de Lanzarote”, marquera ainsi la commémoration du vingtième anniversaire du prix Nobel de littérature attribué en 1998 à l’auteur de “L’Evangile selon Jésus-Christ” ou de “L’Aveuglement”.
Ce sixième volume des “Cahiers de Lanzarote”, l’île des Canaries où a vécu l’écrivain jusqu’à sa mort en 2010 à l’âge de 87 ans, a été retrouvé par hasard dans un fichier de l’ordinateur du romancier, a expliqué Mme del Rio, présidente de la Fondation José Saramago, citée par les médias. “Je pensais que tout avait été publié. C’est avec beaucoup de perplexité que je me suis aperçue que personne ne s’était rendu compte que ce livre existait”, a-t-elle précisé.

Valtonyc

Le rappeur espagnol Valtonyc, réclamé par la justice de son pays pour “apologie du terrorisme” et exilé en Belgique, a été entendu jeudi par un juge belge qui l’a remis en liberté sous conditions, a appris l’AFP de source judiciaire. La justice belge avait confirmé il y a une dizaine de jours être saisie d’une demande de remise à l’Espagne de Valtonyc, qui était peu connu avant de comparaître devant les tribunaux espagnols.
“J’ai une confiance totale dans le système judiciaire belge”, a réagi le rappeur lors d’une conférence de presse à Bruxelles jeudi soir, ajoutant qu’il n’avait “jamais été en cachette” et avait “toujours été à la disposition de la justice belge”. Jeudi matin, le juge d’instruction belge qui lui a signifié le mandat d’arrêt européen délivré à son encontre à Madrid a estimé qu’il n’y avait pas de risque de fuite le concernant, selon une porte-parole du parquet de Flandre orientale (nord).
Le rappeur, qui réside actuellement dans les environs de Gand, “doit rester en Belgique et pouvoir se présenter aux autorités si on le lui demande”, a indiqué de son côté son avocat Me Simon Bekaert, joint par l’AFP.

Libé
Lundi 9 Juillet 2018

Lu 237 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.