Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Shakira
La star colombienne de la pop Shakira a retiré de sa boutique officielle un collier avec un soleil noir, un symbole utilisé notamment par les nazis, après la polémique suscitée sur les réseaux sociaux. Même si la figure du soleil noir - un cercle représentant le soleil entouré de 12 rayons - n’a pas été uniquement récupérée par les groupes d’extrême droite, la société productrice des concerts de l’artiste, Live Nation, a décidé de retirer de la vente le collier avec ce symbole, 15 jours après le début le 3 juin en Allemagne de sa tournée mondiale. “Le collier conçu par Live Nation pour la tournée El Dorado de Shakira s’est fondé sur l’iconographie précolombienne”, a assuré l’entreprise américaine sur son compte Twitter.
Cependant “certains fans ont fait part de leur inquiétude car le dessin a une ressemblance involontaire avec les images néonazies. Nous nous excusons sincèrement pour cette similitude accidentelle et nous avons retiré de manière définitive l’article de la collection de la tournée”, a ajouté Live Nation.

Prince
Le label Sony Music a annoncé mercredi être parvenue à un accord avec les héritiers du chanteur Prince afin de ressortir l’essentiel de son répertoire musical, la plus récente tentative de commercialiser l’héritage de la légende américaine de la pop. Depuis la disparition soudaine du chanteur en avril 2016, ses héritiers — frères et sœurs— se sont donc entendus avec les trois plus grandes maisons de disques, Sony, Universal et Warner.
Pourtant, de son vivant, l’artiste ne cachait pas ses critiques à l’égard de cette industrie. “Ce contrat de distribution” concerne “35 albums de Prince déjà sortis”, indique Sony sur son site. “Ce contrat prend effet ce jour avec 19 albums sortis entre 1995 et 2010”, poursuit la maison de disques, une période où Prince s’était séparé de son label, Warner, et sortait sa musique de manière indépendante. A partir de 2021, Sony obtiendra aussi les droits de douze autres albums, comme “Controversy”, “1999” ou encore “Around the World in a Day”. Mais “Purple Rain” album le plus célèbre de la superstar de Minneapolis, est exclu de ce contrat.

Vendredi 29 Juin 2018

Lu 265 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal