Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Monuments 
historiques
Le ministère de la Culture et de la Communication a appelé les directeurs régionaux de la culture et les conservateurs du patrimoine culturel, ainsi que les inspecteurs des monuments historiques et des sites, à mettre en œuvre les mesures de protection des sites et monuments historiques contre tous les dangers qui les guettent.
Suite à la publication par certains journaux et médias électroniques d’informations faisant état de dégradations et destructions, d’origine humaine volontaire ou le fait d’évènements naturels, subies à certains sites et monuments historiques ainsi que des cas de vol et de spoliation, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laarej a invité ces responsables, de par les attributions qui leur sont conférées par la loi, à prendre toutes les mesures pour la protection et la préservation du patrimoine culturel et historique du Royaume ainsi que les dispositions nécessaires pour faire face à ces dangers à travers le contrôle continu et minutieux et l’envoi, de façon régulière, à l’administration centrale de rapports sur ces agissements contraires à la loi, indique un communiqué du département de la Culture.
 
Poésie et médias

Une constellation de poètes marocains ont appelé, samedi à Tétouan, à accroître la visibilité de la poésie dans les médias audiovisuels et la presse écrite afin de garantir sa promotion et sa diffusion à plus grande échelle.
S'exprimant lors d'un séminaire sur "La poésie dans les médias" organisé dans le cadre du 2ème Festival des poètes marocains, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les intervenants ont souligné que la poésie, en tant que l'une des formes d'expression et d'identité linguistique et culturelle, a longtemps été considérée comme un genre majeur de la littérature, notant que la place qui est accordée aujourd'hui à la poésie dans les médias à l'adresse du grand public est extrêmement réduite.
Dans ce sens, les conférenciers ont relevé certaines particularités de l’expression poétique dans un univers de l'information où la rapidité, la brièveté et la simplicité ne lui sont pas a priori favorables, notant que la poésie ne s'adresse pas à une élite, mais à tout le monde, de même qu'elle représente un chant permanent du quotidien et s'inscrit dans le cadre du patrimoine immatériel qu'il faut préserver.

Libé
Lundi 7 Mai 2018

Lu 222 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.