Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Berlinale     
Le Festival du film de Berlin ausculte cette année la face sombre de l'Europe de l'Est avec des films jetant une lumière crue sur les anciens pays communistes et leurs mouvements extrémistes et racistes. "Isolement, refus de partager, rejet des valeurs libérales" et du projet européen, "c'est une vision qui gagne les anciens pays de l'Est", affirme à l'AFP le réalisateur tchèque Jan Gebert, auteur de "When the war comes" ("Quand la guerre arrive"), documentaire glaçant sur un groupe paramilitaire slovaque, présenté à la Berlinale dans la section Panorama, qui regroupe les productions d'art et essai et les films indépendants. Pendant trois ans, de 2015 à 2018, ce documentariste et journaliste de 37 ans a filmé la montée en puissance des "recrues slovaques" ("Slovenskí Branci"), l'un des principaux groupuscules d'extrême droite du pays.

Ed Sheeran

Rouleau compresseur des ventes d'albums, le chanteur pop-folk Ed Sheeran se présente en position de force aux Brit Awards, les récompenses britanniques de la musique pop, où la bataille s'annonce serrée mercredi soir face à Dua Lipa, l'étoile montante du R'n'B. 
L'album "Divide" du guitariste-chanteur britannique de 27 ans, qui s'est écoulé comme des petits pains, est en compétition pour le prix de "Meilleur album britannique" de l'année avec quatre premiers disques studio signés Dua Lipa, Stormzy, Rag'n'Bone Man et J Hus. Dans la catégorie "Meilleur artiste masculin britannique", il est opposé à Liam Gallagher (ex-Oasis), Stormzy, Loyle Carner et Rag'n'Bone Man. Ed Sheeran concourt également pour les récompenses du meilleur clip et de la meilleure chanson britanniques avec son tube "Shape of you". En janvier, il avait remporté les Grammy du "Meilleur album pop vocal", devant Lady Gaga ou Coldplay, et celui de "Meilleure performance pop en solo" pour "Shape of You".




Libé
Jeudi 22 Février 2018

Lu 205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.