Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Disney
Le dernier épisode de la saga “Star Wars” a pris le virage de 2018 toujours tête du box-office nord-américain, locomotive de la deuxième meilleure année jamais enregistrée par le studio Disney.
“Les derniers Jedi”, huitième épisode de la saga galactique de George Lucas a engrangé 66,8 millions de dollars de vendredi à lundi selon Exhibitor Relations. Depuis sa sortie il y a trois semaines dans les salles d’Amérique du Nord, où il reste à la première place des recettes en salles, le long métrage a cumulé 532 millions de dollars. Dans le monde, le dernier opus de l’épopée spatiale accumule plus d’un milliard de dollars au total.
“Star Wars: Les derniers Jedi” est également numéro 1 en Europe d’après Disney, qui souligne que le film s’apprête à sortir en Chine vendredi. C’est le film Avatar (2009) qui détient toujours le record de recettes mondiales, avec 2,7 milliards de dollars.
En Amérique du Nord, “Star Wars” arrache la première place des meilleures sorties enregistrées en 2017 à “La Belle et la Bête”, selon Disney. Le studio est le seul à avoir dépassé les 5 milliards de dollars de recettes mondiales au cours des trois dernières années, d’après le site spécialisé Deadline.com.

Spotify
Un éditeur de musique américain a porté plainte contre le Suédois Spotify et réclame 1,6 milliard de dollars au numéro un de l’écoute de musique en ligne, lui reprochant de ne pas avoir réglé les droits de plus de 10.000 morceaux.
Wixen Music Publishing, qui détient les droits d’artistes comme Neil Young, les Doors, Tom Petty et Santana a déposé sa plainte la semaine dernière, reprochant à la plateforme de streaming musical de ne pas avoir cherché à obtenir les droits pour une grande partie de son catalogue, fort de 30 millions de morceaux. Alors que Spotify est devenu une entreprise multimilliardaire, les compositeurs de musique et leurs éditeurs, comme Wixen, n’ont pas pu profiter du succès de Spotify de manière juste et équitable puisque Spotify, à plusieurs reprises, a utilisé leur musique sans en avoir les droits, et sans donner compensation financière, stipule la plainte déposée la semaine dernière devant un tribunal fédéral de Los Angeles.

Jeudi 4 Janvier 2018

Lu 320 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif