Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Nicole Kidman

Elle sera cette année la reine de Cannes, avec trois films et une série en sélection officielle: à 49 ans, la star Nicole Kidman, qui a toujours su se réinventer, mène une carrière audacieuse, entre blockbusters et films indépendants. En lice pour la Palme d'or avec "Les Proies" de Sofia Coppola, aux côtés de Colin Farrell, Elle Fanning et Kirsten Dunst -- l'histoire d'un soldat nordiste hébergé dans un pensionnat de jeunes filles pendant la Guerre de Sécession --, l'actrice australo-américaine sera également en compétition avec le drame fantastique "Mise à mort du cerf sacré" du cinéaste grec radical Yorgos Lanthimos, à nouveau aux côtés de Colin Farrell.
Hors compétition, cette grande rousse au teint de porcelaine sera également sur la Croisette pour "How to talk to girls at parties" de l'Américain John Cameron Mitchell, avec Elle Fanning, dans lequel de jeunes amatrices de punk rencontrent des extraterrestres dans le Londres des années 70. Enfin, elle sera à l'affiche de la saison 2 de "Top of the Lake" de la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion, montrée en séance spéciale.

Miley Cyrus 
Miley Cyrus, dont la carrière a déjà été marquée par plusieurs transformations radicales, s'est encore métamorphosée dans son nouveau morceau "Malibu", ballade aérienne aux accents rétro sortie jeudi. Cette chanson, premier extrait d'un album attendu plus tard cette année, propose un son qui rappelle les enregistrements des années 1970, moins clair que celui des morceaux contemporains. Dans le clip, on voit la jeune chanteuse, qui porte maintenant les cheveux longs bruns et blonds, courir, danser et s'amuser au soleil couchant sur la plage. Puis assise, méditative, dans un champ de fleurs. Elle a précisé que l'atmosphère de cette chanson lui rappelait sa première visite à Malibu, célèbre plage au nord-ouest de Los Angeles. 



Libé
Lundi 15 Mai 2017

Lu 317 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal