Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Parution
"Doumia wa Daira" (Poupée et cercle) est l'intitulé du nouveau recueil de nouvelles de l'écrivaine-journaliste marocaine, Mounia Belafia, publié récemment par les Editions Slaiki Frères-Tanger. Ce recueil est composé d'une quinzaine de nouvelles traitant de plusieurs sujets, tels que les rapports hommes-femmes, et dont le point commun est celui de la violence sous toutes ses formes, là où la vie commune devient parfois infernale. La nouvelle "Hinama jaffa al ouadi" (Lorsque tarit la vallée), qui a remporté le prix irakien Nazik Al-Malaika de la création féminine dans sa 4ème édition dans la catégorie "Nouvelle", traite, avec humanité, de la souffrance des populations des frontières maroco-algériennes, engendrées par le conflit artificiel qui a entraîné diverses tragédies humaines. D'autres histoires abordent différentes thématiques, allant du métier de journaliste jusqu'à la relation entre l'Homme et la religion, en passant par l'impact du regard des autres sur les choix religieux de l'individu et sa relation avec Dieu, ainsi que les différents rituels relatifs à sa religion.

Jury

Le chercheur et romancier marocain Abdelkader Chaoui présidera le jury de la 13ème édition du Festival international du film transsaharien (FIFT) qui se tiendra du 22 au 26 décembre à Zagora. Le jury est composé du réalisateur égyptien Ahmed Rachwan, de l'actrice marocaine Touria Alaoui, du critique de cinéma tunisien et vice-président de la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC), Mehrez Karoui, du réalisateur sénégalais Moussa Touré, et du critique marocain Mohammed Chwika, indique un communiqué des organisateurs. Abdelkader Chaoui est diplomate, journaliste et auteur de plus de quinze livres en arabe dont quatre romans. En 1999, il a reçu le prix de la créativité littéraire pour son roman "Assaha Acharafyya" (Arène d'honneur).


 

Libé
Lundi 19 Décembre 2016

Lu 426 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.