Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Concert

L’artiste Hicham Massin donnera le 25 janvier courant, à l’Institut français de Marrakech, un concert musical et ce, dans le cadre de la célébration du nouvel an amazigh.
Lors de ce show musical, Hicham Massin et sa troupe inviteront le public à un périple inédit au départ de la région de Souss, en naviguant vers le Sud à travers la gamme pentatonique qui rassemble la culture nord-africaine.
Hicham Massin, rappelle-t-on, est un rénovateur de la chanson amazighe, à travers son propre style mais aussi, via les interprétations d'un florilège de chansons des anciens "Rwayss" de la région du Souss.

Prix

Cinq écrivains marocains figurent parmi les lauréats de la 23ème édition du prix Charjah dont les noms ont été récemment dévoilés.
Il s'agit de Mohamed Amine Nouari (poésie), Abdelbar Souldy (nouvelle), Asmae Oubihi (roman), Younes Charki (héâtre) et Amal Rami (littérature pour enfant).
D’autres écrivains représentant l’Egypte, l’Arabie Saoudite, la Syrie, l’Algérie et le Yémen ont été également primés lors de cette édition.
Les lauréats de ce prix couvrant la poésie, la prose, la nouvelle, le roman, le théâtre et la littérature pour enfant, seront récompensés lors d’une cérémonie qui aura lieu en avril prochain à Rabat.
S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du prix Charjah de la créativité arabe, Mohamed Ibrahim El Kaci s’est félicité de la remise prochaine au Maroc des distinctions de la 23ème édition, notant que 480 Marocains ont participé à cette compétition depuis son lancement dont 37 ont été primés.
Pour sa part, le chef du département de la coopération au ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Rachid Mostafi, a salué la participation distinguée des écrivains marocains à ce prix, et qui reflète la place de choix qu’ils occupent dans les domaines créatifs et artistiques.
Ont participé à cette édition organisée par la direction de la culture et des médias de l’Emirat de Charjah, des écrivains venant d'Égypte, du Maroc, d'Algérie, d'Irak, de Jordanie, du Soudan, du Yémen, de la Palestine, d'Arabie saoudite, de Tunisie, du Sultanat d'Oman, de la Mauritanie, des Emirats arabes unis, du Bahreïn, du Koweït, du Liban et de la Somalie.

Vendredi 17 Janvier 2020

Lu 179 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif