Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Vernissage

Le vernissage de l'exposition "A fleur de mondes", qui présente les œuvres de l'artiste peintre et écrivaine Bouthaïna Azami, a eu lieu mardi soir à Rabat, en présence d'une pléiade de personnalités du monde de l’art, des médias et de la culture.
Visible aux cimaises de la Villa des arts jusqu'au 30 décembre prochain, cette exposition fait découvrir au public une vingtaine d’œuvres artistiques aux couleurs intenses et aux émotions denses, conçues dans un style très distingué qui met en scène des tragédies humaines, particulièrement "les femmes et l'esclavage". "Les femmes sont depuis la nuit du temps la cible d'injustice", a confié Bouthaïna Azami à la MAP, soulignant qu'elle aspire, à travers la thématique de cette exposition, à "sortir des murs, à se rebeller et à appeler à un renouveau, à une résurrection et à une floraison".
A fleur de mondes, "c'est le poids du monde, du temps et de la mémoire", a indiqué cette écrivaine qui fait appel à la peinture pour délivrer des messages forts, notant que cette exposition est le fruit d’un travail de plusieurs années de recherche et d'expérimentation dans le domaine de la peinture, de la photographie et des arts plastiques et graphiques.
"J'ai commencé à dessiner quand j'écrivais mon troisième roman, à un moment où les mots me semblaient vains", a-t-elle fait savoir, précisant que "cet état d'aphasie a donné lieu à des croquis qui ont été transformés en toiles".

Musique

La troupe marocaine El Assala de l’art du madih et samaâ s'est produite, lundi soir à Chinguetti (530 km au nord-est de Nouakchott), en gratifiant le public d'une soirée somptueuse, organisée dans le cadre de la neuvième édition du Festival des villes anciennes.
Fondée en 2004 et dirigée par l'artiste Mohcine Norch, interprète, vocaliste et récitateur marocain, la troupe a réussi à impressionner le large public qui a assisté à cette soirée artistique à laquelle ont également participé des groupes de Mauritanie et d'autres pays, grâce à la magnifique prestation de ses membres.
Le groupe El Assala, composé de 34 des plus grands chanteurs avec à l’actif plus de 20 CD et de nombreuses participations au niveau national et international, avait pris part dimanche à la soirée d'ouverture du festival à laquelle avait également participé la poétesse marocaine Amina Lamrini qui a donné lecture à un poème à la gloire du Prophète.

Jeudi 14 Novembre 2019

Lu 88 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com