Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Festival
Le coup d'envoi de la 9ème édition du Festival Nekor pour le théâtre a été donné mercredi à Al Hoceima, à l'initiative de l'Association Thifswin du théâtre amazigh sous le thème "Al Hoceima: capitale des cultures méditerranéennes". Ce festival est organisé en partenariat avec l'Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), le ministère de la Culture et de la Communication -département de la culture- et l'Agence pour la promotion et le développement des provinces du Nord (APDN), avec le soutien du Conseil de la région, la municipalité de la ville, le théâtre national Mohammed V, le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et le Conseil de la commune. La cérémonie d'ouverture, qui s'est déroulée en présence de personnalités du monde de l'art et du théâtre, a été marquée par un hommage rendu à la présidente du CNDH, Amina Bouayach, en reconnaissance des services rendus dans le domaine des droits de l'Homme, et à l'artiste amazigh Mohamed Chahir, un des pionniers du théâtre amazigh dans la région de l'Atlas.

Chant soufi
La troupe marocaine "Anouar" du chant soufi a animé, mercredi au Caire, une brillante soirée artistique qui a emporté le public dans une ambiance musicale purement mystique où des chants soufis ont été majestueusement interprétés. Lors de ce spectacle organisé dans le cadre de la 12ème édition du Festival "Samaâ" de la musique spirituelle et du chant, la troupe marocaine a exécuté avec magnificence un florilège des plus beaux chants du Madih et Samaâ, au grand bonheur des passionnés de ce genre musical aussi noble qu’authentique.

Samedi 28 Septembre 2019

Lu 69 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal