Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Aziz Maouhoub
Les obsèques de l'acteur Abdelaziz Boualil connu sous le nom de "Aziz Maouhoub", décédé dimanche à l'âge de 81 ans, ont eu lieu lundi après-midi à Rabat. Après les prières d'Ad-dohr et du mort, un cortège funèbre s'est dirigé vers le cimetière Sidi Massaoud, où a été inhumée la dépouille du défunt, en présence notamment des membres de sa famille et ses proches, du ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, ainsi que des personnalités du monde artistique marocain, et des fans de l'acteur. Dans une déclaration à la presse, M. Laâraj a souligné que la scène artistique marocaine a perdu l'une de ses figures de proue qui a grandement contribué à la création culturelle nationale notamment dans la production théâtrale, ajoutant que feu Aziz Maouhoub est connu pour son sens élevé de patriotisme. Nombre d'artistes et de personnalités ayant assisté aux obsèques ont déploré la perte d'un des piliers du théâtre et du cinéma au Maroc, mettant en avant les qualités humaines du défunt.

Soutien   
Le ministère de la Culture et de la Communication a annoncé l’ouverture de la session annuelle de soutien aux projets culturels dans la filière de l’édition et du livre au titre de l’année 2019. "Ce dispositif est destiné à l’édition du livre, des revues culturelles, la participation aux salons nationaux et internationaux, la participation des auteurs marocains aux résidences d’auteurs, la création et l’animation des librairies, outre la sensibilisation à la lecture publique ainsi que l’édition dédiée aux personnes à besoins spécifiques (les déficients visuels)", indique un communiqué du ministère. Il relève également que cette opération a été initiée dans le cadre de la stratégie du ministère pour le soutien des industries culturelles et de la création, et en phase avec sa politique visant le soutien de la filière de l’édition et du livre, notamment à travers la mise en place d’un mécanisme d’aide sous forme d’appels à projets au bénéfice des écrivains, des éditeurs, des librairies, des associations et établissements culturels.

Mercredi 6 Mars 2019

Lu 171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.