Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Amin Aaliwica
Le vernissage de l’exposition, intitulée '’SKISOFRENIA’’, de l’artiste peintre Amin Balalioui, alias Aaliwica, a eu lieu mardi soir, au complexe Sidi Belyout à Casablanca, en présence de personnalités du monde de la culture et des médias. Près de 200 œuvres de cet artiste multidisciplinaire et autodidacte seront exposées pendant deux semaines dans cet espace. Il s’agit de tableaux mêlant la peinture sur soie, l’acrylique sur toile et techniques mixtes sur bois, abordés avec différentes énergies (force, faiblesse, assurance, manque de confiance, neutralité, arrogance, modestie, spiritualité et légèreté). Dans une déclaration à la MAP, Aaliwica a souligné que cette exposition se distingue des précédentes par le fait que les œuvres exposées traitent de ''ce mal universel'', dont souffre l’homme. Né en 1971 à Casablanca, Aaliwica peint depuis l’âge de 17 ans. Il allie le dessin et le bâtiment tout en restant à l’affût des différents moyens d’expression. Ses œuvres sont l’illustration créative d’un intime enchevêtrement entre les formes, les corps, les idées et les cultures.

Tayeb Seddiki   
Le vernissage d'une exposition itinérante à la mémoire du dramaturge et père du théâtre marocain, feu Tayeb Seddiki, baptisée "C Tayeb", a eu lieu mardi au hall de la gare ferroviaire Rabat-Agdal, donnant ainsi le coup d'envoi à des activités culturelles marquant la commémoration du 3ème anniversaire de son décès. D’anciennes photos, des portraits artistiques, des images et un aperçu biographique en hommage à cet artiste prolifique sont présentés dans le cadre de l'exposition, qui se déplacera pendant 4 mois, dans quatre des principales gares ferroviaires du Royaume, à savoir la gare Rabat-Agdal (5-25 février), la gare Fès-ville (5-25 mars), la gare de Tanger ville (5-25 avril) et la gare de Marrakech (5-25 mai). Organisée par la Fondation Tayeb Seddiki pour la culture et la création, en partenariat avec l'Office national des chemins de fer (ONCF), cette exposition s'inscrit dans le cadre de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine matériel et immatériel de feu Tayeb Seddiki, pour sensibiliser le grand public et les générations montantes sur tout ce qui est art et patrimoine en général, et au théâtre en particulier, a indiqué dans une déclaration à la MAP Bakr Seddiki, président de la Fondation Tayeb Seddiki pour la culture et la création.

Jeudi 7 Février 2019

Lu 262 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif