Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Un festival de la
poésie à Sefrou


Sefrou accueille depuis vendredi jusqu’à dimanche 18 novembre la douzième session du Festival de la poésie organisé par l'Association Ador pour la culture et le développement sur le thème : « La créativité poétique, un patrimoine humain commun et un pont entre la paix et la communication ».
Selon l’annonce des organisateurs, cette session a pour objectif de consolider la dimension culturelle, artistique et esthétique, donner corps à l’esprit de tolérance et de paix et de mettre en exergue l’apport de la poésie à l’enrichissement de nos racines culturelles et historiques, tout en rendant hommage  à  tous les artistes et à leur présence distinguée sur la scène culturelle nationale.

Exposition

Le vernissage de l'exposition "Illuminer le futur" de l'artiste peintre américain JonOne a eu lieu, mardi dernier au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) à Rabat, en présence de plusieurs personnalités éminentes du monde des arts, de la culture, de la politique et de la diplomatie. Cette exposition, qui se poursuivra jusqu'au 15 février 2019, est organisée dans le cadre de la découverte d'une œuvre originale de JonOne, qui va embellir la tour de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat.
Réalisée sur demande du ministère de la Culture et de la Communication, cette toile gigantesque de 300m2 est la plus grande jamais peinte par l'artiste new-yorkais.
Dans une déclaration à la MAP, le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi, a indiqué que cette exposition est organisée à l'honneur de l'un des grands artistes de l'art spontané ou l'art de la rue qui a fait un travail extraordinaire et tracé un parcours exceptionnel. Cette exposition est une explosion de couleurs et de vies, un moment intense et une belle aventure. Elle donne la possibilité aux jeunes Marocains de découvrir un art inédit et de comprendre comment la peinture de rue peut être porteuse de messages de paix et de tolérance, a-t-il relevé.

Samedi 17 Novembre 2018

Lu 222 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.