Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars





J oe Biden a dévoilé jeudi un nouveau plan de relance d'urgence de 1.900 milliards de dollars, censé sortir les Etats-Unis de leur pire crise depuis les années 30, et sera suivi dans les prochaines semaines d'un plan d'investissements pour relancer l'économie. Baptisé plan de sauvetage, ces mesures, que M. Biden devait défendre personnellement jeudi soir dans une allocution, incluent des aides visant à s'attaquer aux deux crises--sanitaire et économique - auxquelles va être confronté le démocrate. Elles visent à aider les ménages, les petites entreprises et les minorités visibles qui sont parmi les plus touchées par la pandémie de Covid-19, selon un communiqué. "Nous voulons avancer aussi vite que possible", a déclaré à des journalistes un haut responsable de l'équipe de Joe Biden.

Ce plan doit être adopté par le Congrès, mais sa taille, qui en fait un des plus coûteux de l'historie américaine, risque de rencontrer l'opposition des républicains. Ces derniers ont fait valoir récemment les vertus de l'orthodoxie budgétaire après avoir pourtant voté au printemps un plan d'aides de 2.200 milliards de dollars voulu par le président républicain Donald Trump. "Nous allons nous mettre tout de suite au travail pour transformer en législation, qui sera adoptée par les deux chambres et ratifiée en loi, la vision du président élu Biden", ont réagi Chuck Schumer et Nancy Pelosi, les leaders démocrates au Congrès, dans un communiqué commun.

Le plan Biden prévoit que les Américains touchent un nouveau chèque de 1.400 dollars par personne en fonction des revenus. Le paquet de 900 milliards de dollars adopté en décembre, considéré comme un "acompte" par Joe Biden, avait permis de mettre 600 dollars dans la poche de chaque personne, sous condition de revenus. Mais les démocrates, dans une inhabituelle entente avec M. Trump, réclamaient 2.000 dollars. Les aides supplémentaires au chômage, dont 18 millions d'Américains vivent toujours, seront prolongées jusqu'à fin septembre ainsi que la possibilité de prendre un congé maladie payé en cas de contamination au Covid-19. "Aucun Américain ne devrait avoir à choisir entre mettre de la nourriture sur la table et se mettre en quarantaine pour éviter la propagation" du virus, selon ces hauts responsables.

Prolongation de la suspension des expulsions locatives et saisies immobilières jusqu'à fin septembre, ou encore aide alimentaire renforcée, figurent également dans ce texte. De nouvelles mesures sont également proposées. A commencer par le rythme des tests et vaccinations contre le Covid-19, qui doivent être accélérés pour permettre à l'activité de reprendre. Rouvrir les écoles, toujours largement fermées aux EtatsUnis ou fréquentées à temps partiel seulement par les élèves, fait également partie des priorités. M. Biden s'est fixé 100 jours pour que la majorité des écoliers reprenne le chemin de l'école, permettant à leurs parents de retourner au travail, alors que les femmes ont payé un lourd tribut, et ont massivement dû démissionner ou cesser de chercher un emp

Libé
Vendredi 15 Janvier 2021

Lu 798 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Février 2021 - 23:44 En Algérie, la poursuite du hirak