Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bande de Gaza: Le Royaume du Maroc se félicite de l'accord de trêve


Libé
Dimanche 26 Novembre 2023

Le Royaume du Maroc se félicite de l’annonce d’un accord de trêve pour mettre fin à la guerre dans la bande de Gaza, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Le Maroc salue également les efforts de médiation du Qatar, de l’Egypte et des Etats-Unis qui ont abouti à cet accord, a affirmé M. Bourita, lors d’une conférence de presse conjointe avec le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en Libye, Abdoulaye Bathily, à l’issue de leurs entretiens.

M. Bourita a affirmé que le Royaume du Maroc salue l'effort important qui a abouti à cet accord qui pourrait constituer un jalon essentiel pour réfléchir à un cessez-le-feu durable et vérifiable.

La désescalade, comme souligné par SM le Roi Mohammed VI à maintes reprises, la dernière en date lors du Sommet arabo-islamique extraordinaire à Riyad, est essentielle pour permettre l'acheminement des aides humanitaires et s’inscrire dans un processus à même d'aboutir à un cessez-le-feu durable, a ajouté le ministre.

Le Royaume du Maroc soutient que cette trêve permettra essentiellement d'acheminer les aides humanitaires et de faciliter les efforts de secours au profit du peuple palestinien frère, a-t-il estimé.

M. Bourita a fait observer que la région du Moyen-Orient ne pourra sortir de ces crises successives faute d’une reconnaissance des droits légitimes du peuple palestinien à l’établissement de son Etat indépendant.

Il a également relevé à cet égard que l’ambition et la volonté du Maroc, comme l’a indiqué SM le Roi, pour une sortie de crise dans la région du Moyen-Orient exige de la communauté internationale de dépasser le stade de la gestion des crises pour passer à l’étape de l’ouverture de nouvelles perspectives afin de parvenir à des solutions radicales aux questions essentielles, à leur tête la jouissance du peuple palestinien de ses droits.

M. Bourita a insisté sur l’impératif de sortir de la logique de la gestion des crises et d’ouvrir des perspectives pour la paix à travers un véritable processus politique aboutissant à la solution à deux Etats, un Etat palestinien dans les frontières de 1967, avec Al Qods comme capitale, vivant côte à côte avec un Etat israélien.


Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p