Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Baisse du rythme de l’activité économique au troisième trimestre

Le HCP prévoit un prochain rebond et des perspectives prometteuses


Alain Bouithy
Mercredi 7 Juillet 2021

Le redressement de l’activité économique devrait se poursuivre au troisième trimestre 2021, selon les dernières projections du Haut-commissariat au plan (HCP) relevant des perspectives prometteuses.

«L’activité économique enregistrerait une hausse de 7,2% au troisième trimestre, en variation annuelle, au lieu de -6,7% au troisième trimestre 2020», souligne l’institution publique.

Cette évolution tiendrait compte d’un accroissement de 5,4% de la valeur ajoutée hors agriculture et d’un rebond de 19,1% de celle de l’agriculture, précise le HCP dans son point de conjoncture du deuxième trimestre 2021 et perspectives pour le troisième trimestre 2021.

Les dernières projections du Haut-commissariat pour le troisième trimestre de l’année en cours misent, en effet, sur une hausse de 5,4% de la valeur ajoutée hors agriculture, en glissement annuel. Le secteur tertiaire, qui recouvre un vaste champ d’activités, poursuivrait de son côté son amélioration dans les services marchands notamment de commerce, de transport et de la restauration et devrait contribuer pour +2,9 points à l’évolution du PIB, au lieu de +1,1 point pour le secondaire.

Dans ses prévisions, le Haut-commissariat annonce que «les activités industrielles, d’électricité et de construction poursuivraient leur raffermissement amorcé au début de l’année», alors que la croissance de l’activité minière ralentirait au cours de la même période pour s’établir à +1,6%, en rythme annuel, au lieu de +4,2% une année auparavant.

A en croire le HCP, au cours de la même période, la valeur ajoutée agricole croitrait de 19,1%, en variation annuelle, portant sa contribution à la croissance économique globale à 2,1 points.

En parallèle, «l’évolution de la production végétale resterait soutenue, mais la forte progression de la production animale, enregistrée au deuxième trimestre 2021, s’amortirait progressivement au troisième trimestre, avec la dissipation progressive de l’effet de l’ajustement de base lié au confinement sanitaire qui était opéré au deuxième trimestre de 2020», poursuit l’organisme public.

Pour le troisième trimestre d’affilée, la demande intérieure nationale poursuivrait son redressement dans le même sillage, relève le Haut-commissariat dans son point de conjoncture.

Précisons que cette progression serait portée par la hausse des dépenses des ménages, dans un contexte de raffermissement des achats de biens alimentaires et manufacturés et d’un accroissement des dépenses de restauration, des services de loisirs et de transport, comme expliqué de même source.

Il est à noter que les dépenses publiques resteraient relativement dynamiques, durant le troisième trimestre de cette année, situant la hausse de la consommation publique à 4,3%. Comme le suggère l’intitulé du point de conjoncture, l’analyse du HCP porte aussi sur la situation des principaux indicateurs économiques estimés pour le deuxième trimestre.

Ainsi, au deuxième trimestre 2021, l’économie nationale se serait redressée de 12,6%, en variation annuelle suite à l’accroissement de 19,3% de la valeur ajoutée agricole et un rebond de 11,7% de la valeur ajoutée nonagricole, attribuable, en partie, à l’effet de l’ajustement de base lié au confinement sanitaire durant le deuxième trimestre de 2020.

Au cours de ce trimestre, «les branches tertiaires auraient contribué pour 5,3 points à l’évolution du PIB, au lieu de -1,4 point un trimestre auparavant, portée par la bonne orientation des activités de commerce, de transport et de restauration», relève l’institution.

S’agissant des activités secondaires, elles auraient vu leur croissance s’accélérer, portant sa contribution à la croissance du PIB à+3,5 points, au lieu de +0,5 point un trimestre auparavant. Tandis que la valeur ajoutée industrielle aurait crû de 22,8%, après+1,6% un trimestre auparavant et les activités de la construction se seraient redressées, marquant une hausse de 9,6%, dans un contexte d’amélioration des transactions immobilières.

Le HCP souligne en revanche un ralentissement de la VA minière affichant tout de même une hausse de 1,2% en variation annuelle, après avoir progressé de 5,2% un trimestre auparavant. Quant à l’activité agricole, elle aurait conservé son dynamisme amorcé au début de l’année 2021, affichant une progression de 19,3% au deuxième trimestre 2021. 


Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS