Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appui à l'auto-emploi pour plus de 390 anciens détenus




Un total de 391 anciens détenus des différents établissements pénitentiaires du Royaume ont bénéficié du programme d'appui aux micro-projets et à l'auto-emploi au titre de l'année 2017, a indiqué, mardi à Casablanca, Mme Kabira Lify, chef de projets à la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus.
"D'un coût global de plus de 7,3 millions de dirhams (MDH), l'initiative a profité à 391 anciens détenus porteurs de projets dans divers domaines d'activités", a fait savoir Mme Lify dans une déclaration à la presse en marge d’une opération de remise d’équipements aux anciens détenus porteurs de projets générateurs de revenus tenue à la prison locale Aïn Sebaâ 1 (Oukacha).
Cette opération sociale d'envergure, initiée par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, vise à encourager l'intégration de cette frange de la population dans la vie socio-économique, a-t-elle souligné.
La région Casablanca-Settat arrive en tête avec 117 projets pour un coût global de plus de 2,3 MDH, a indiqué Mme Lify, précisant qu’il s’agit de projets dans divers domaines d'activités, notamment l'électricité, l'épicerie, la soudure, la construction, la confection, la coiffure et autres.
Le programme d'appui aux micro-projets et à l'auto-emploi consiste à apporter un appui financier ou en équipements à d’anciens détenus porteurs d'un projet de vie personnel, élaboré sur la base d'un diagnostic établi pendant la période d'incarcération avec l'assistance du service de préparation à la réinsertion, en adéquation avec la formation et le savoir-faire des bénéficiaires, ainsi qu'avec les besoins du marché du travail.

Jeudi 30 Novembre 2017

Lu 317 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés