Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel à adopter un régime alimentaire sain et équilibré de nature à renforcer le système immunitaire




Appel à adopter un régime alimentaire sain et équilibré de nature à renforcer le système immunitaire
Des nutritionnistes et des spécialistes en maladies infectieuses ont appelé vendredi soir, à Marrakech, à adopter un régime alimentaire sain et équilibré de nature à renforcer le système immunitaire contre les différentes maladies infectieuses notamment pédiatriques.
"La résistance de certaines bactéries aux antibiotiques devient un phénomène très alarmant en raison du changement de régime alimentaire en plus des mutations économiques et culturelles", ont-ils ajouté au 5ème Congrès de la Société marocaine d’infectiologie pédiatrique et de vaccinologie (SOMIPEV) organisé sous la présidence d’honneur de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, sous le thème "L’alimentation et les maladies infectieuses".
Selon le Pr. Olivier Goulet de la société Danone (France), la problématique de l’alimentation non saine et non équilibrée a un impact évident et prouvé sur la santé de l’homme (obésité et diabète entre autres).
Dans une présentation sous le thème "Défis actuels pour l’amélioration des habitudes alimentaires chez les enfants", ce spécialiste attribue le changement du régime alimentaire aux transformations économiques et culturelles des sociétés, en plus d’un recul dans l’adoption de l’allaitement naturel, et la consommation de produits alimentaires industriels et de boissons contenant un taux élevé de sucre.
Le doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie à Marrakech, Mohamed Bouskraoui, a, pour sa part, noté que ce congrès qui connaît la participation de médecins, de praticiens et spécialistes en pédiatrie et des maladies infectieuses de renommée du Maroc et de France, propose un programme médical diversifié sur le phénomène de l’antibiorésistance, indiquant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a inscrit ce phénomène résultant du mauvais usage de ce genre de médicaments, parmi les grandes menaces sur la santé mondiale.
Et d’ajouter que le Maroc connaît une augmentation alarmante concernant la résistance des bactéries aux antibiotiques résultant principalement du mauvais usage de ce genre de médicaments sans consultation médicale notamment pour les personnes infectées par la grippe.
Les participants à ce congrès ont débattu de thématiques telles que "Microbiote et antibiothérapie, nutrition et infection", "La résistance aux antibiotiques de l’épidémiologie à la prévention avec des données marocaines multicentriques" et "La vaccination : HPV, BCG, coqueluche, oreillons et méningocoque".

Mardi 4 Avril 2017

Lu 1380 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés