Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


American Arts Center à Casablanca: Une belle illustration de la coopération culturelle maroco-américaine


Libé
Vendredi 22 Avril 2022

Au cœur de Casablanca, un nouvel espace culturel baptisé "American Arts Center" (AAC) vient d’ouvrir ses portes au public pour faire rayonner les arts et promouvoir les échanges autour de la culture, la création et l’innovation.

Créé par l’American Cultural Association et l’American Language Center Casablanca, ce centre constitue une illustration éloquente de la coopération culturelle maroco-américaine promise à un bel avenir, à l’image des relations excellentes unissant les deux pays dans différents domaines.

Erigé sur une superficie de 284 m² en plein centre de Casablanca, ce centre déployé sur cinq niveaux se veut une plateforme pour faire vivre et partager la culture, l’art et la création.
Évoquant le choix de la ville de Casablanca pour accueillir ce centre, Richard Martin, directeur de l’AAC, a mis en exergue le rayonnement culturel de la métropole, "une véritable ville des arts qui offre un environnement idoine pour l’épanouissement des artistes".
"C’est une ville magnifique, dynamique et pleine de vivacité", a-t-il souligné dans un entretien à la MAP.

Revenant sur la genèse de ce centre, il a indiqué que "lorsque nous avons commencé à travailler sur ce projet il y a plus de 4 ans, nous avons pensé à faire quelque chose d’original en capitalisant sur notre expérience au sein de l’American Language Center".

"A l’American Language Center, nous avons de nombreux étudiants qui s’adonnent à des activités culturelles et artistiques, mais l’espace était très limité et ne leur permettait pas de montrer toute l’étendue de leur talent, donc nous avons eu l’idée de leur fournir un plus grand espace pour leur donner l’opportunité de s’exprimer artistiquement" , a expliqué M. Martin, également directeur de l’American Language Center Casablanca.

Ce centre multidisciplinaire, a-t-il relevé, entend mettre en avant différentes expressions artistiques et pratiques culturelles grâce à un vaste espace qui comprend un théâtre/cinéma de 150 places, trois niveaux d’espace d’exposition ainsi que des espaces de travail, et un studio/terrasse.

En plus d’être une plateforme de promotion artistique pour de jeunes talents, le centre vise également à permettre à des artistes confirmés de donner libre cours à leur créativité dans des domaines aussi variés que la photographie, l’art plastique, la musique, le cinéma...

 Insistant sur l’importance de l’échange d’expériences artistiques, M. Martin a souligné que cet espace permet à des artistes confirmés de partager leur savoir-faire avec de jeunes talents.
"C’est un espace de rencontre et d’échange entre des personnes de divers horizons pour mettre en avant leur travail artistique et donner l’occasion aux Casablancais de venir découvrir leurs œuvres et créations", a-t-il ajouté.

L’idée c’est de soutenir des artistes "qui ont de grands rêves mais qui n’ont pas l’opportunité ou l’espace de les réaliser", a fait observer le directeur de l’American Arts Center qu’il qualifie de "véritable hub pour les échanges artistiques".

"Nous sommes ouverts pour nouer des partenariats avec toutes les galeries, les musées, les associations et travailler ensemble", a-t-il affirmé.

Il s’agit aussi, selon M. Martin, de donner l’occasion à des jeunes issus de milieux défavorisés de venir explorer leur talent et développer leurs compétences dans différents domaines.
Destiné à toutes les personnes de tous âges, a-t-il ajouté, ce centre se veut aussi une plateforme d’éducation qui vise à offrir des opportunités de développement professionnel, ainsi que des échanges académiques.

Par ailleurs, il a souligné que ce centre propose un espace pour permettre à des personnes de se rencontrer autour de la création et de l’art, tout en contribuant à promouvoir les échanges culturels entre le Maroc et les Etats-Unis.

"C’est aussi notre mission au sein de l’ALCS avec ses 12 centres au Maroc", a fait observer M. Martin, notant que le centre, en offrant un cadre de rencontre et de brassage entre des artistes marocains et américains, peut contribuer au renforcement de la coopération culturelle entre les deux pays.

Affirmant que l’art et la culture peuvent être au service du rapprochement entre les peuples et les pays comme c’est le cas du Maroc et des Etats-Unis, il a relevé qu’outre des festivals de films, des ateliers de cinéma, le centre prévoit également d'organiser des programmes d’éducation, d’apprentissage et de langue, avec comme objectif essentiel : le partage des expériences artistiques et de la connaissance.

"Nous prévoyons aussi d’organiser des conférences, des programmes d’entrepreneuriat, et nous voulons aller de l’avant, avec toute la richesse que peut apporter cette rencontre entre des personnes talentueuses et cette connexion avec le public", a-t-il poursuivi.

Pour ce qui est du programme du centre pour les prochains mois, il comprend, selon Richard Martin, des expositions, des concerts, des forums, des projections de films, des workshops, entre autres.

Des initiatives pour encourager la lecture des jeunes et des résidences internationales d’artistes sont également au menu, a-t-il conclu.

Par Afaf Razouki (MAP)


Lu 2468 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >