Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alimentation intuitive : la nouvelle façon de mincir sans régime (2)




Alimentation intuitive : la nouvelle façon de mincir sans régime (2)
Ne plus compter les calories, ne rien s’interdire... l’alimentation intuitive s’affranchit des dictats minceur qui nous pourrissent la vie. Explication du processus qui conduit à reprendre le contrôle. 
Je mange comme je suis


Le concept paraît simple sur le papier, mais il faut du temps avant de se débarrasser d'habitudes bien ancrées dans son corps et dans sa tête. Pour faciliter le processus, l’experte propose un plan qui permet de choisir les aliments en fonction de ses préférences et de sa satisfaction plutôt qu'en fonction de ce que l’on pense savoir de la nutrition. Si elle n'impose pas de règles stricto sensu, elle invite à se déconditionner progressivement en cheminant par étapes : 
Eloignez-vous de la mentalité régime : au lieu de mesurer les progrès en termes de perte de poids ou de calories brûlées, ou même d’apparence, abandonnez l’idée selon laquelle vous avez un problème avec la nourriture et essayez de détecter les signaux innés de faim et de satiété. Bref, on arrête de suivre des règles inhumaines pour se nourrir!
Laissez tomber l’idée de perdre du poids : ne vous infligez pas d'objectifs à atteindre. "L’alimentation intuitive n’est pas une méthode pour maigrir, insiste Laura Thomas. Il faut arrêter de focaliser sur le côté diététique. Au départ, contentez-vous d’y réfléchir et laissez l’idée faire son chemin". En fait, la perte de poids est un effet secondaire, elle se fera naturellement après le déconditionnement, à partir du moment où on ne fera plus de fixette sur son assiette et la peur de grossir. 
N’excluez pas d’aliments : "Sauf pour des raisons religieuses ou éthiques, ou à cause d’allergies" précise l'experte, sinon c’est la porte ouverte aux frustrations et aux craquages, d’où le phénomène yoyo et la spirale des régimes.
Soyez indulgente avec vous-même : Laura Thomas emploie même le terme d'auto-compassion et rappelle que le processus qui mène à la liberté de manger est difficile car il faut se défaire de nombreuses années de conditionnement. "Allez-y progressivement, rassure-t-elle, cela vous aidera à cultiver la curiosité plutôt que le perfectionnisme". 
Apprenez la patience : dans l’alimentation intuitive, "il n’y a pas d’erreurs, de bêtises ou d’échecs, seulement des moments d’apprentissage, affirme l'experte. Les personnes qui me consultent me disent toujours qu’elles ont raté leur régime ou qu’elles ont échoué. Au lieu de vous réprimander, demandez-vous quelles leçons vous pouvez tirer de cette expérience".

Vendredi 15 Mai 2020

Lu 828 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif