Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmed Ounaies: La reconnaissance par les Etats-Unis de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara est un acquis considérable

Ancien ministre tunisien des Affaires étrangères



La reconnaissance par les EtatsUnis de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara représente un "acquis considérable" pour le Royaume dans la défense de son intégrité et de ses droits légitimes, a indiqué Ahmed Ounaies, ancien ministre tunisien des Affaires étrangères. Il s'agit d'un acquis considérable pour le Maroc dans la mesure où cette reconnaissance émane d'un pays jouissant du droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré l'ancien chef de la diplomatie tunisienne qui était l'invité lundi de la radio privée tunisienne MFM. Ce droit de veto appuiera le Maroc dans son droit légitime de préservation de sa souveraineté et de son intégrité territoriale, a-t-il ajouté. L'ancien ministre tunisien a, par ailleurs, souligné que le Maroc, Roi, gouvernement et peuple, demeure fidèle à ses engagements à l'égard de la cause palestinienne, notant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al Qods, est attaché à cette approche. Ahmed Ounaies a, en outre, affirmé que le Maroc n'est aucunement responsable de l'échec du choix maghrébin, mais que c'était plutôt la responsabilité de ceux qui jouent avec le feu, ceux qui ont déclaré la guerre au Maroc et à la Tunisie, relevant que c'est l'Algérie qui a opté pour le séparatisme et non les Sahraouis. "Les Algériens ne sont pas les seules victimes de leur régime militaire, mais la région du Maghreb dans son ensemble", a-t-il encore dit, soutenant que "ce régime a déclaré la guerre au Maroc et à la Tunisie". La seule agression que la Tunisie a subie au lendemain de son indépendance a été commise par ce même régime, a-t-il rappelé en faisant allusion à l'action armée menée contre Gafsa (sud-ouest), et qui a fait des dizaines de victimes parmi les Tunisiens civils. Tout en faisant remarquer que l’Algérie s'attache toujours à une carte qui date de la période coloniale, Ahmed Ounaies a invité le régime algérien à prendre la bonne décision démocratique, à même de permettre la relance du processus d'édification du Grand Maghreb, ce qui bénéficiera aux pays de la région

Libé
Jeudi 17 Décembre 2020

Lu 271 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS