Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agrumiculteurs et professionnels planchent sur le développement de la filière




Des agrumiculteurs et des professionnels ont débattu, jeudi à Berkane, des réalisations, des défis mais aussi des contraintes liés au développement de la filière agrumicole à l’occasion d’une rencontre initiée par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA).
Cette rencontre a été l’occasion de s’informer davantage sur les acquis de recherche en agrumes et de débattre avec les acteurs de la filière des enjeux et des défis auxquels est confronté ce secteur. Elle a été également une opportunité pour l’identification des éléments de la stratégie future pour promouvoir le secteur agrumicole, rapporte la MAP.
Les participants à cette rencontre, initiée sous le thème "Filière des agrumes : réalisations et perspectives de recherche", ont souligné l’importance de la filière en tant que levier pour le développement agricole dans la région, et examiné les contraintes qui impactent son développement notamment ceux liés au climat, à l’irrigation, au conditionnement et à l’exportation.
La rencontre a été également l’occasion pour les intervenants de suivre un exposé de la Fédération "Maroc Citrus", sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du contrat-programme agrumicole, notamment en ce qui concerne le développement du patrimoine agrumicole, l’amélioration de la production, la commercialisation et les conditions-cadres de la filière.
Le contrat-programme de la filière agrumicole engage la profession (Maroc Citrus) vis-à-vis du gouvernement (ministères de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, de l’Economie et des Finances) pour une durée de 10 ans (2008-2018).
Il vise à développer le patrimoine agrumicole (plantation de 50.000 ha, dont 20.000  d’extension et 30.000 de renouvellement), valoriser la production par augmentation de la capacité de conditionnement à travers la création de 10 nouvelles unités et la mise à niveau de 40 autres déjà existantes et développer la commercialisation.
Un autre exposé sur l’agrumiculture a été présenté par les chercheurs de l’INRA, qui ont focalisé sur les dernières variétés d’agrumes créées et les bonnes pratiques en la matière depuis la plantation jusqu’à la récolte.
La rencontre a été organisée en collaboration avec la direction régionale de l’agriculture de la région de l’Oriental et la Fédération interprofessionnelle marocaine des agrumes (Maroc Citrus).

Mardi 25 Octobre 2016

Lu 506 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021