Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adnane Ibrahim Il les dérange à ce point ?




Qu’est-ce qu’on n’a pas vu et entendu durant ce mois sacré ou ce sacré mois ! C’est selon. Avec ces prêcheurs sortis de nulle part, ces dévots à la noix et cette ribambelle d’imbéciles s’improvisant en dangereux et ignominieux muftis.
Et à ce niveau, un triste individu barbu et enturbanné, comme par hasard, a dépassé tous ses innommables compères en osant, sans sourciller, sur un plateau d’une télé arabe (bien évidemment) qu’il n’y a pas de limites d’âge pour le mariage d’une mineure. On peut « en user » bien avant qu’elle n’ait eu ses premières menstruations ? « Combien même serait-elle âgée d’un mois », a-t-il jugé bon de préciser.
Nom de Dieu ! Qu’est-ce qui pourrait bien nous lier à de si viles créatures ?
Et ce ne sont pas des abjections du genre qui manquent. L’embarras du choix. Un choix sordide au fait.
Et là, il ne faut surtout pas s’attendre à quelque réaction de la part de quelques barbus made in Morocco. C’est qu’ils sont occupés à autre chose. Il faut bien les comprendre. L’urgence est ailleurs. Il y a danger. Et il porte pour nom Adnane Ibrahim.
Et son tort, c’est qu’il ne se lasse pas de déployer de gros efforts afin de libérer l’Islam du joug de ces mouvements extrémistes qui le prennent en otage. Il n’y a point de contradiction entre l’Islam et la Théorie de l’évolution, clame ce théologien et professeur de philosophie. Ni entre l’Islam et l’esprit.
Les conférences d’Adnane Ibrahim ne s’apparentent nullement à ces prêches désespérément ennuyeux dont on gave la Oumma à satiété. Il s’agit plutôt d’une invitation ouverte à une réflexion continue où se mêlent logique et raison …
C’est le comble pour de petits esprits qui se complaisent dans le confort supposé d’un « savoir » synonyme d’ignorance.
Et ce n’est sûrement pas devant ces gens-là qu’il serait approprié d’évoquer cette laïcité qu’ils craignent comme de la peste.
Et ce ne sont sûrement pas ces gens-là, misogynes à outrance, machos irrécupérables qui accepteraient qu’on leur parle de l’égalité des sexes.
Ils sont bien là où ils sont, bunkérisés dans leur carcan wahabite.
Qu’ils y restent !
Mais qu’ils ne se hasardent pas à vouloir nous empêcher de respirer !
Marhabane Adnane Ibrahim ! Bienvenu ! Welcome !

Par Mohamed Benarbia
Mardi 5 Juin 2018

Lu 5262 fois


1.Posté par Jean-Yves Le Goff de Berdouaré le 15/08/2018 13:04
Merci de votre ouverture d'esprit et, votre intelligence.
En effet, ces malades, car il s'agit d'une pathologique qui croît de jour en jour.
Il faut repenser et recadrer la religion qui est par essence tellement belle.
Bon courage.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés