Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adnane Debbagh, tête de liste USFP à Anfa  : “ Nous voulons réduire les problèmes d’insécurité ”




Adnane Debbagh, tête de liste USFP à Anfa  : “ Nous voulons réduire les problèmes d’insécurité ”
Libé : Pourquoi avoir choisi la circonscription d’Anfa?

Adnane Debbagh : J’y habite tout simplement. Je suis secrétaire de section et tête de liste pour la circonscription d’Anfa. Ma famille et mes amis m’ont poussé à représenter mon arrondissement. C’est grâce à eux que je suis dans la course. Je compte suivre une politique de proximité, visant à améliorer le cadre de vie des habitants d’Anfa. Je me dois avec ma future équipe d’être à l’écoute des habitants d’Anfa.
Anfa semble être un arrondissement riche, seulement des bidonvilles y sont présents. C’est un réel gisement de misère. Le développement humain y est très bas. C’est un vrai paradoxe. L’écart de richesse à Anfa est trop important.
Les habitants de cet arrondissement ont droit à une vie paisible. Je concentrai mes efforts pour réduire les problèmes d’insécurité qu’a pu rencontrer l’arrondissement d’Anfa.

Quelles sont vos motivations à ses élections communales?

Je préconise une gestion de la municipalité plus moderne et plus à l’écoute des citoyens d’Anfa qui sont au nombre de 100 mille. Je travaillerai pour une amélioration de la gestion urbaine d’Anfa, pour une création d’activités culturelles, sociales et d’animation dans le but d’assurer un cadre de vie plus agréable. Il suffit de trouver le service collectif le plus approprié pour atteindre ce but. Par ailleurs, il est fondamental d’avoir une vision d’avenir. Lorsque j’établis le bilan, le plus objectivement possible, des administrations précédentes au sein de la municipalité d’Anfa, je me rend compte que nous devons travailler d’arrache-pied. Beaucoup de lacunes et de points négatifs marquent encore la commune. L’insatisfaction de la population d’Anfa est le reflet de l’échec des précédentes directions. De véritables problèmes de restructuration de l’espace, d’habitations insalubres restent prépondérants à Anfa. Surtout dans les quartiers Le Vieux Bourgogne et El Hank –Le Phare de Casablanca.

Comment se présente la concurrence au niveau de votre circonscription ?

Tout n’est pas qu’une question de gentillesse. Je pense que mes concurrents ont oublié ce point-là. 
 
Quelles sont les chances du parti de la rose ?

L’USFP a un programme bien défini. Nous comptons le poursuivre. Seule une équipe soudée et motivée à court, moyen et long termes représente le succès vers la réussite.

Avez-vous constaté des irrégularités lors de ces élections communales ?

Rien de grave jusqu’à ce jour. Les autorités tentent de faire respecter la loi. Seule irrégularité observée: des affiches ont été collées dans des endroits inappropriés.

Propos recueillis par Malika Msefer
Jeudi 11 Juin 2009

Lu 1014 fois

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté









Mots Croisés