Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A vous mesdames




Le 8 mars. Une date à résonance et à connotation particulières. C’est votre journée mesdames à travers le monde, vous qui méritez que vous soient consacrées toutes les journées que comptent tous les calendriers du monde.
Nos vœux les meilleurs. A vous madame qui travaillez dans les champs. Vous qui assumez les tâches les plus pénibles. Vous qui trimez dur pour chercher eau et bois pour le bien-être de vos enfants, de votre foyer.
A vous madame qui êtes ouvrière assujettie aux tâches les plus ingrates contre des émoluments qui, le plus souvent, ne valent pas ceux attribués au … mâle.
A vous madame qui bien que cadre responsable aux compétences confirmées, vous devez, chaque jour que le Bon Dieu fait, vous évertuer à effriter ces préjugés et stéréotypes qui ont la vie dure.
A vous madame, femme au foyer qui avez beaucoup de mérite. Vous qui déployez d’incommensurables efforts pour le bonheur des autres, les vôtres n’en déplaisent à ces statistiques insensées qui s’entêtent à vous classer parmi la population dite inactive.
A vous mesdames, joliment auto-baptisées « hors-la-loi ». Il y a bien de choses qui doivent changer dans ces lois iniques quand elles ne sont pas foncièrement macho sous le prétexte fallacieux que le pays « a ses spécificités ».
Cela fait-il partie de ces prétendues spécificités que de se faire agresser ou de se voir harceler à tout bout de champ sans que le coupable ne soit inquiété ?
A vous mesdames de par le monde de ≠Metoo et autres≠ Moi aussi je suis victime qui avez choisi de « balancer [votre] porc »…
Et le porc peut bien être celui qui, toujours selon ces drôles de spécificités, choisit de jeter son dévolu sur une gamine que l’on prive ainsi de son enfance, de son insouciance. Le tout avec la bénédiction des parents et d’un juge étrangement inspiré.
Nos vœux les meilleurs vont bien évidemment à nos vaillantes militantes, toutes générations confondues, qui ont choisi l’USFP et que l’USFP a choisies pour un idéal partagé.
Pour un Maroc meilleur pour ses femmes et ses hommes dans lequel prévaudront l’équité sociale et les conditions d’une vie digne pour tous.

Par Mohamed Benarbia
Samedi 7 Mars 2020

Lu 1288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif