Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

244 morts en 24 heures en Russie, un record




La Russie a dit mardi avoir enregistré 244 décès dus au nouveau coronavirus en 24 heures, un record depuis le début de l'épidémie dans le pays qui fait face à une résurgence de la maladie. La Russie a aussi comptabilisé pour le 3ème jour consécutif plus de 13.000 nouveaux cas quotidiens, avec 13.868 contaminations répertoriées. Au total, 1,32 million de cas ont été détectés depuis mars et 22.966 décès. Les autorités continuent de se prévaloir d'une mortalité plus faible qu'en Europe occidentale, aux Etats-Unis ou encore au Brésil, où les morts quotidiens se comptaient par centaines ou milliers suivant les pays au printemps. Certains critiques jugent cependant le nombre de décès russes sous-estimé, la Russie ne comptant que les cas où la maladie du Covid19 est considérée comme la cause principale du décès. Le précédent record de 232 décès en 24 heures avait été enregistré le 29 mai, en plein confinement. Malgré la résurgence de l'épidémie, les autorités russes affirment contrôler la situation et veulent à tout prix éviter de nouvelles mesures strictes de confinement aux effets dévastateurs pour une économie qui était déjà atone avant la pandémie. La Russie table par ailleurs sur l'efficacité du premier vaccin au monde contre le coronavirus, baptisé SpoutnikV, comme le premier satellite spatial fabriqué par l'Union soviétique. Il est actuellement testé sur 40.000 volontaires mais perçu avec scepticisme par de nombreux experts étrangers, notamment parce que les recherches russes n'ont pas été publiées et que le produit a été qualifié de succès inconditionnel après des tests très restreints sur quelques dizaines de personnes. Une grande partie de l'élite politique russe a dit néanmoins s'être fait vacciner, Vladimir Poutine citant notamment l'exemple de l'une de ses filles. Et le gouvernement espère le déployer massivement dans le pays avant la fin de l'année

Libé
Mardi 13 Octobre 2020

Lu 258 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.