Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

1999-2023 : Un règne sous le signe de l’engagement et du développement


Libé
Samedi 29 Juillet 2023

1999-2023 : Un règne sous le signe de l’engagement et du développement
Depuis le premier discours du Trône, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a fait part de Sa détermination "à poursuivre, avec la grâce de Dieu, l’œuvre de développement" pour le bien de Son peuple fidèle et de toutes les catégories sociales, particulièrement les démunies, "que Nous entourons de Notre sollicitude et de Notre affection".

Cet engagement Royal, le Souverain n’a eu de cesse, au fil des années, de le réaffirmer à travers des actions et des initiatives qui garantissent à toutes les catégories de la société leur droit à une vie digne et qui confortent la place du Royaume dans le concert des Nations.

La célébration du 24ème anniversaire de l'accession de SM le Roi au Trône de Ses glorieux ancêtres offre l'occasion opportune de s'arrêter sur les différents chantiers initiés par le Souverain pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion et démocratiser l’accès aux services sociaux de base, notamment la santé, l’éducation, le logement et la justice.

Un des chantiers majeurs engagés par SM le Roi est indubitablement l'initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée le 18 mai 2005 et qui est aujourd’hui à sa troisième phase.

Hautement saluée tant au niveau national qu'international, cette initiative s'assignait pour objectifs l'élargissement de l'accès aux services sociaux de base, la promotion des activités génératrices d'emplois et de revenus et l'amélioration des conditions de vie des personnes souffrant d'une grande vulnérabilité ou ayant des besoins spécifiques, avec un accent particulier mis, lors de sa phase III, sur le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes et l’appui aux catégories en situation de précarité.

Autres chantiers d’envergure, et non des moindres, entrepris par le Souverain ceux relatifs à la mise en œuvre du grand projet de généralisation de la protection sociale et à l’opérationnalisation du Registre national de la population (RNP) et du Registre social unifié (RSU), considérés comme les principaux mécanismes d'une application efficiente et bien ciblée des programmes d'appui social.

Pour ce qui est de la généralisation de la protection sociale, le Maroc est d’ores et déjà à pied d’œuvre pour mener à bien ce projet, en facilitant l'accès de l’ensemble des citoyennes et citoyens à l’assurance maladie obligatoire, en élargissant la base des bénéficiaires des régimes de retraite parmi la population active et en généralisant les allocations familiales et l’indemnité pour perte d’emploi.

Quant à la généralisation du RNP et du RSU et leur déploiement dans toutes les régions du Royaume, elle enregistre un taux de réalisation très avancé, grâce notamment à la forte mobilisation des différents intervenants sur les plans central et territorial.

A ces chantiers s’ajoute celui de la refonte du système de santé que le Souverain a érigé en l’un des piliers majeurs de la consolidation de la citoyenneté dans la dignité et la réalisation du développement humain global et intégré.

L’enjeu étant de procurer aux populations un meilleur bien-être physique et moral, ainsi que de leur garantir des conditions sanitaires qui leur permettent de contribuer pleinement et de manière efficiente aux activités productives et au développement de la société.

SM le Roi n’a, en effet, eu de cesse de multiplier les nobles initiatives et les gestes magnanimes en vue de démocratiser l’accès aux soins de santé, dans le cadre d’une politique de proximité, d’améliorer la santé des personnes à besoins spécifiques, âgées, ou souffrant de maladies chroniques, et d’assurer la souveraineté sanitaire du Royaume.

Ces initiatives et actions se sont confortées par l’inauguration, le 28 avril dernier, du Centre hospitalier universitaire "Mohammed VI" de Tanger, un pôle médical d’excellence qui permettra, grâce à sa Faculté de médecine et de pharmacie, de structurer l’offre de soins au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, d’attirer les nouvelles compétences médicales et d’offrir une formation de pointe pour les nouvelles générations de professionnels.

A ce titre, il importe de noter l’inauguration, au cours du même mois d’avril, du Centre de réhabilitation psycho-sociale du CHU Ibn Rochd de Casablanca et d'un Centre médical de proximité-Fondation Mohammed V pour la solidarité à la ville nouvelle d'Errahma dans la commune de Dar Bouaaza (Casablanca), deux projets solidaires qui attestent de l'importance particulière que SM le Roi accorde au renforcement des services de santé de base et à leur rapprochement des citoyens.

Conscient de la relation entre développement social et croissance économique, SM le Roi a, de tout temps, porté un intérêt particulier à la promotion du secteur industriel, considéré comme un levier essentiel et un catalyseur du développement socioéconomique inclusif et durable du Royaume.

Au cours des deux dernières décennies, le Maroc a pu, grâce à la vision éclairée du Souverain, réaliser des progrès significatifs dans ce secteur, s’appuyant sur des stratégies ambitieuses conçues pour faire de l’industrie un pourvoyeur majeur d’emplois, un stimulateur de l’investissement productif et un vecteur de croissance et de développement.

Le Maroc est devenu aujourd’hui une destination mondiale incontournable dans des secteurs de pointe, tels que l'industrie aéronautique pour laquelle le Royaume constitue une plateforme attractive ou encore le secteur de l’automobile dont le Maroc est devenu un leader continental.

La dernière manifestation en date de cette "success story" est la naissance de la première marque automobile marocaine grand public, dont le premier modèle fut présenté à SM le Roi le 15 mai dernier. Porté par des compétences nationales, ce projet s’appuie principalement sur l’écosystème d’équipementiers automobiles local développé par le Royaume.

Toutefois, ces résultats ne pouvaient être atteints sans un capital humain qualifié, capable d’accompagner la mise en œuvre des différentes stratégies sectorielles de développement. C’est dans ce cadre que s’inscrit la nouvelle feuille de route relative au développement de la formation professionnelle dont le fer de lance est le programme des Cités des métiers et des compétences (CMC).

Ce programme, qui mobilise un investissement prévisionnel global de 4,4 milliards de dirhams, prévoit la réalisation de 12 CMC au niveau des différentes régions du Royaume, qui seront des plateformes de formation professionnelle multisectorielles et accueilleront, chaque année, 34.000 stagiaires en formation.

L’année 2023 a d’ailleurs été marquée par l’inauguration par SM le Roi, à la ville de Tamesna, de la Cité des métiers et des compétences de la région de Rabat-Salé-Kénitra, la 4ème Cité à ouvrir ses portes pour accueillir les jeunes en formation, après celles de Souss-Massa, l’Oriental et de Laâyoune-Sakia-El Hamra qui ont démarré la formation entre octobre et novembre 2022.

Ainsi, le Souverain ne cesse de réaffirmer Son ferme engagement en faveur d’un développement équilibré, pourvoyeur d'une justice sociale et spatiale portée par l'ambition Royale volontariste et visionnaire "de poursuivre l’édification d’un Maroc avancé et fort de sa dignité" (Discours du Trône, 30 juillet 2022).


Lu 1289 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p