Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Tendayi Achiume en visite au Maroc à partir d’aujourd’hui

Plusieurs entretiens au programme de la rapporteuse spéciale de l'ONU sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d'intolérance




 La rapporteuse spéciale des Nations unies sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l'intolérance qui y est associée, Tendayi Achiume, effectuera à partir d’aujourd’hui jusqu’au 21 décembre une visite au Maroc.
Cette visite qui intervient sur invitation du gouvernement, s'inscrit dans le cadre de la coopération et de l'interaction permanente du Maroc avec le système des droits de l'Homme des Nations unies, en particulier les procédures spéciales du Conseil des droits de l'Homme, indique le ministère d'Etat chargé des droits de l'Homme dans un communiqué.
La responsable onusienne entamera sa visite par une séance inaugurale qui sera présidée par le ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme, le 13 décembre et qui sera suivie de réunions avec des responsables d'autres départements gouvernementaux concernés ainsi qu'avec des responsables et des représentants d'instances et d'institutions nationales concernées, en plus de la Rabita Mohammedia des oulémas, le Conseil des communautés israélites du Maroc et certaines organisations de la société civile.
Au cours de sa visite, la rapporteuse spéciale effectuera également une visite dans des lieux de privation de liberté.
Il convient de rappeler que le Royaume a reçu, entre 2000 et 2016, un total de 11 visites d'experts et de rapporteurs spéciaux sur diverses questions, notamment les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, des droits catégoriels et thématiques, rappelle la même source.
Le rapporteur spécial fait partie des mécanismes du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies. Il s'agit d'un expert indépendant nommé par le Conseil précité, en vertu d'une résolution, pour s'acquitter du mandat qui lui a été confié, notamment d'effectuer des visites sur le terrain, d'adresser des avis et des recommandations à propos de questions thématiques relatives à la situation des droits de l'Homme dans certains pays, et de présenter un rapport au Conseil à ce sujet. Il existe actuellement 44 mandats thématiques et 12 mandats par pays.
Le mandat du rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l'intolérance a été créé en 1994 en vertu de la décision 64/1994.
Tendayi Achiume est la cinquième rapporteuse spéciale de l'ONU. Elle a été nommée à ce poste par le Conseil des droits de l'Homme en septembre 2017, et a pris ses fonctions le 1er novembre 2017.

Jeudi 13 Décembre 2018

Lu 534 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés