Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Ramy Ayach en concert caritatif au profit de l’éducation des enfants défavorisés


Un élan de solidarité de cet artiste adulé des jeunes







Sensible aux valeurs de l’Association 
Ayach Al Tofoula Maroc, la popstar 
libanaise se produira jeudi 5 mai au 
Mégarama de Casablanca


Ramy Ayach se produira le jeudi 5 mai courant au Mégarama de Casablanca (21h00) dans le cadre d’un concert caritatif organisé à l’initiative  de l’Association Ayach Al Tofoula Maroc.
Connu pour son attachement aux causes humanitaires, la popstar libanaise apporte ainsi son soutien aux valeurs de l’association qui a fait de l’éducation des enfants et des jeunes son principal cheval de bataille.  
L’Association Ayach Al Tofoula Maroc intervient, en effet, auprès des populations rurales les plus marginalisées pour apporter à la petite enfance marocaine une offre d’éducation et de formation adaptée. Elle assure concrètement l’accès à l’éducation des enfants et des jeunes dans les bidonvilles et les zones défavorisées. 
« Notre mission principale est d’offrir un accès à l’éducation, dès la petite enfance, et donner une seconde chance aux enfants d’aller à l’école dès l’âge de 3 ans », souligne ladite Association.
Cet engagement noble  et louable lui vaut naturellement le soutien du chanteur, considéré comme l’un des artistes les plus connus de la scène musicale arabe et les plus adulés de sa génération.
Ce jeudi, Ramy Ayach gratifiera le public d’un spectacle digne de sa renommée dans une ambiance festive et électrique dont lui seul a le secret. 
L’artiste, qui a plusieurs cordes à son arc, est un excellent chanteur, auteur, compositeur et instrumentiste maîtrisant aussi bien le luth, la guitare, la batterie que le piano.
Très célèbre auprès notamment des jeunes, le chanteur s’est fait connaître lors de sa brillante participation à l'émission «Studio El Fan» en 1996. 
Précisons qu’à cette occasion, son impressionnante interprétation de «Beghnaeela» lui a valu de remporter la médaille d'or. Ce titre sera d’ailleurs nominé pour le Prix de «meilleure chanson» en 1997. 
Pour rappel, le tout premier album de Ramy Ayach, intitulé «Raeh», sort la même année. Sûr et confiant de ses talents et de sa renommée naissante, le jeune d’alors part à la conquête du monde dans le cadre d’une tournée qui le conduira dans 12 pays. Il donnera plus de 50 concerts en Europe, Moyen-Orient et Amériques avec un certain succès.
Le deuxième album «Welah»  sort en 1999. Ramy Ayach, qui s’est entre-temps engagé avec Rotana, signe le  «Shtatilak» qui fait un tabac. Tout comme les singles «Sawad Elninny» et «Wel'ah» qui rencontrent un succès auprès des mélomanes.
L’année suivante, le Libanais récidive avec l’album «Diwan Al Hobb». Les titres «Allah Alik», «Khad Hareer» ou encore «Arfeeno»  dont le clip vidéo se hissera un mois durant au top des chartes, contribuent à asseoir sa notoriété sur la scène arabe. 
La consécration arrive deux ans plus tard grâce à « Albi Mal ». Le nouvel opus, qui le hisse au top des classements des pays arabes et lui assure un immense  succès et plusieurs nominations. 
Au sommet de son art, il reçoit le Prix de «meilleur clip vidéo» pour «Albi Mal». S’ouvrent alors les portes du succès et de multiples collaborations qui conforteront son statut d’idole des jeunes et étoffent un peu plus sa carrière. Précisons que cette organisation soutient les populations défavorisées afin de réduire le fléau de l’abandon scolaire, en partenariat et en concertation avec l’Education nationale au Maroc. Dirigée par un Conseil d’administration, elle comprend actuellement des membres bénévoles actifs.
 

Alain Bouithy
Samedi 30 Avril 2016

Lu 1295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés