Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les notaires dépités




​Les notaires dépités
Qui serait derrière ce qui ressemble fort à une grosse aberration pour ne pas dire 
plus ? La CDG ? Quelques mystérieuses parties qui auraient quelque intérêt à bloquer le système ? Toujours est-il que l’on ne peut en aucun cas montrer du doigt les notaires eux-mêmes.
Pour rappel, la convention entre la Caisse de dépôt et de gestion et l’Ordre des notaires est née, il y a de cela un peu plus d’un an dans la douleur. Plusieurs tractations sur fond de tension, avec en prime l’incapacité manifeste du ministre Ramid et de son département, avaient prévalu avant qu’un accord sur le mode de gestion des fonds et leur mise à disposition ne soit conclu. Les notaires ont alors dit « oui » à la gestion exclusive par la CDG  des fonds de tiers qui ont dissuadé celle-ci d’exercer une quelconque autorité de contrôle sur leurs comptes qui ne peut relever que du seul ressort de l’Ordre.  C’était donc parti pour un partenariat sur les bases des dispositions de la loi 32.09 relative à l’organisation de la profession de notaire. Les conditions étaient, semble-t-il, réunies pour que les deux parties puissent avancer, la main dans la main, pour une meilleure collaboration.
Entre-temps, un certain séisme a secoué la CDG faisant naître l’espoir de pouvoir rompre à jamais avec affaires  et casseroles liées à une gestion dépassée ou déphasée.
Les notaires devaient sûrement avoir de bonnes raisons de s’en réjouir. Sauf que, tout récemment, ces derniers jours, bon nombre d’entre eux ont eu la mauvaise surprise de voir leurs comptes doublement débités pour un seul et même dossier. Et forcément dépités. Erreur ? Sans doute. Mais quand il y a récidive, la préméditation ne serait pas loin. A moins que la CDG ne soit encore  hantée par ces mauvais esprits qui avaient fait sa triste  réputation par le passé.

Samedi 28 Février 2015

Lu 1212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés