Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les créations artistiques de Nadia Ouchatar et Ahmed Harrouz sous le feu des projecteurs à Essaouira




Les œuvres picturales singulières des artistes Nadia Ouchatar et Ahmed Harrouz sont sous le feu des projecteurs à l'occasion d'une exposition ouverte, lundi à l'Espace Dar Souiri à Essaouira, au grand bonheur des férus des beaux arts parmi les habitants et les visiteurs de la Cité des Alizés.
Initiée sous le thème "L'art et l'amour à Mogador", cette exposition, qui se poursuit jusqu'au 29 août, se veut une invitation à l'adresse du public pour une pérégrination à travers le temps afin d'admirer l'esprit créatif et le talent original insoupçonné de ces deux artistes autodidactes basés à Essaouira, ainsi qu'une immersion exceptionnelle dans l'univers esthétique et artistique, sans frontières, propre à ce couple uni à la fois par l'amour et l'art.
Organisée par l'Association Essaouira-Mogador dans le strict respect des mesures de prévention et de précaution préconisées par les autorités compétentes en vue d'endiguer la propagation de la Covid-19, cette manifestation met à l'honneur une trentaine de toiles et de dessins reflétant cette passion incommensurable qui habite Nadia Ouchatar et son époux Ahmed Harrouz, et donne ainsi libre cours à leur sensibilité artistique que laissent dégager leurs styles, supports et techniques d'expression totalement différenciés, mais convergeant vers des sentiments et des valeurs humaines partagés.
Ces oeuvres originales de différents formats, visibles sur les cimaises de la salle d'exposition "Tayeb Seddiki", offrent donc aux visiteurs la joie d'apprécier à sa juste valeur la sensibilité créative et la subtilité expressive de ces deux artistes engagés, qui s'investissent aussi, depuis plusieurs années, dans l'action associative et culturelle à Essaouira.
Vouées à diverses interprétations, ces toiles, savamment travaillées, célèbrent également cette communion entre Nadia Ouchatar et Ahmed Harrouz autour de l'art et de l'amour, qui leur permet d'esquisser, avec grande minutie, leurs impressions, perceptions et émotions, porteuses de plusieurs messages à forte valeur humaine, et de livrer leurs regards esthétiques, fruit de questionnements, d'introspections et de méditations.
"L'Art et l’Amour est le +mot d’ordre+ et d’ouverture de cette exposition où un couple, mari et épouse, Nadia Ouchatar et Ahmed Harrouz, lèvent la voix (et la barre) picturale pour exprimer l’essence de leur union, de leur passion et du solfège que leurs cœurs font composer pour cette musique silencieuse qu’est l’Art de dessiner et de peindre", souligne-t-on dans une note de présentation.
Selon ce document, Nadia et Ahmed, "sensiblement différenciés dans leurs démarches, leurs techniques et leurs couleurs, se rencontrent au carrefour de l’essentiel, auquel mènent les diverses voies des thèmes, des symboles et des valeurs humaines qu’ils partagent et chantent -artistiquement- avec d’autres confrères à travers le monde, pour l’Amour, la Paix et le Bonheur pour tout un chacun, au temps même du coronavirus".
"De l’Amour de l’Art à l’Art de l’Amour, dans cette exposition, Nadia et Ahmed vénèrent l’Art pour l’Art, qui nourrit leur Amour pour l’Amour, et déclarent ensemble que ces deux inséparables (l’Art et l’Amour) animent l’ultime lumière de nos questions et nos caresses partagées au quotidien", explique-t-on dans cette note.
C’est ainsi que "les beaux et lucides témoignages, étalés sur les supports de ces deux artistes, éclairent et éveillent, avec joie et sérénité, notre relation à l’essence de ce que nous partageons -comme soucis et langage- pour notre patrimoine humain, dans le mouvement même de notre vie collective, au fond de la Nature et du Cosmos", précise la même source.
Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Nadia Ouchatar et Ahmed Harrouz, également écrivain et chercheur, ont fait part de leur grande joie de l'organisation de cette exposition, qui intervient dans un contexte particulier marqué par cette crise sanitaire induite par la propagation de la Covid-19.
Ils ont précisé que leur exposition présente au public passionné "des travaux réalisés durant la période du confinement et du déconfinement, avec l'idée-concept de notre vie commune en tant qu'artistes mariés, dont l'art et l'amour laissent se renforcer les deux passions, avec deux styles personnels particulièrement bien différenciés, mais convergeant vers l'essentiel des sentiments et des nobles valeurs humaines et universelles".
Rappelant que cet événement fait partie de l'agenda des manifestations culturelles programmées par l'Association Essaouira-Mogador dans le cadre de sa feuille de route au titre de la saison culturelle 2020, ils ont indiqué, en conclusion, que cette exposition vient confirmer, si besoin est, qu'Essaouira demeure encore et toujours cet espace d'inspiration pour les artistes, à même de faire éclore leur potentiel créatif et de participer à l'évolution de leurs créations originales, ainsi que cette cité emblématique érigée en un carrefour incontournable des arts et des cultures. 

Mercredi 19 Août 2020

Lu 753 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.